DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Guadeloupe : des parents d'élèves manifestent contre le port du masque dès 6 ans

euronews_icons_loading
Guadeloupe: des parents d'élèves manifestent contre le port du masque dès 6 ans
Guadeloupe: des parents d'élèves manifestent contre le port du masque dès 6 ans   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Il y avait du monde devant le rectorat de la Guadeloupe ce lundi. Plusieurs dizaines de parents d'élèves étaient mobilisés pour s'opposer au port du masque obligatoire pour les enfants à l'école dès l'âge de 6 ans. La mesure, applicable à partir de ce lundi, n'avait jamais été appliquée dans l'archipel, contrairement à la métropole. Jusque là, le masque n'était imposé qu'à partir de l'âge de 11 ans.

Les parents d'élèves mettent en avant les températures élevées et un manque d'aération et de ventilation dans les écoles, qui rendraient, selon eux, le masque difficile à porter pour les enfants.

"On ne peut pas imposer ça aux enfants, en bas âge comme ça", assure Laurence, parent d'élève. "D’autant plus qu'en tant que parents, nous savons comment nos enfants se comportent à l’école. Un masque toute la journée, ça ne pourra jamais tenir. Ça veut dire que le masque va être porté, jeté, ramassé. Ils vont faire n’importe quoi."

Coup de pouce financier

Après avoir rencontré les parents d'élèves, la rectrice d'Académie de la Guadeloupe Christine Gangloff-Ziegler a assuré qu'elle allait faire remonter leurs doléances au ministère de l'Education et que la mise en place de la mesure se ferait "progressivement" et avec un coup de pouce sur le plan financier.

"Vendredi après-midi nous avons rencontré les associations des parents d’élèves et nous avons quand même indiqué que nous allions appliquer progressivement cette mesure sur la semaine et que nous allions venir aussi en soutien en fournissant deux masques par personne", a déclaré Christine Gangloff-Ziegler. "Nous essayons même, avec la préfecture, d’aller au-delà, notamment pour soutenir les familles en plus grandes difficultés sociales."

La Guadeloupe était jusque-là plus épargnée par la pandémie de Covid-19 que la France métropolitaine avec moins de 10 000 cas officiellement recensés et 160 décès pour 350 000 habitants. Le taux d'incidence reste bien inférieur à celui enregistré en métropole ou à Mayotte, mais le nombre de cas augmente, notamment à cause de l'arrivée du variant britannique sur le territoire, beaucoup plus contagieux.