DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le nouveau défi de Philippe Croizon : être le premier handispacionaute

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste
Philippe Croizon
Philippe Croizon   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

"Moi, je n'ai rien à perdre. Je suis mort le 5 mars 1994 quand j'ai eu mon accident. Donc tout ce que je vis aujourd'hui, c'est du bonus".

Philippe Croizon a en effet été amputé des quatre membres, après avoir été frappé par deux décharges électriques de 20 000 volts. De ce drame, le Français va tirer une force qui va le pousser à se lancer de nombreux défis, comme traverser tous les océans et les mers à la nage ou terminer le rallye Paris-Dakar à bord d’un buggy.

FRANCK FIFE/AFP
Philippe Croizon sur le Paris-Dakar 2016, à Luque au ParaguayFRANCK FIFE/AFP

A 53 ans, l’aventurier à maintenant la tête dans les étoiles. Il rêve de franchir une nouvelle frontière… l’espace !

Tout à débuté par "une boutade", comme nous l'explique Philippe Croizon. L'année dernière, un peu avant Noël, il poste un message sur Twitter, sans penser que le but recherché sera atteint très rapidement.

En effet, en deux heures, son compte dépasse les 50 000 followers. Philippe Croizon ne peut plus reculer. Ça tombe bien, car il se définit lui-même comme "quelqu'un de culotté qui ose les choses".

Ni une, ni deux, pris à son "propre piège", Il envoie un tweet à Elon Musk en se présentant comme "un aventurier français" qui n'a "pas de bras, pas de jambes", pour demander au patron de SpaceX de "l'envoyer dans l'espace". La bouteille est lancée. Mais là encore, Philippe Croizon n'imagine pas qu'un "gars qui a presque 50 millions de followers" va lui répondre.

Mais, surprise, deux heures plus tard, Elon Musk lui répond : "Un jour, nous vous ferons voler sur Starship".

Depuis les deux hommes ont échangé des mails. Elon Musk a ensuite mis en contact Philippe Croizon avec Jared Issacman, un "autre milliardaire américain". Ce chef d'entreprise de 38 ans, passionné d'exploration spatiale, a révélé ces derniers jours qu'il a financé la première mission spatiale entièrement privée, baptisée "Inspiration 4".

Jared Issacman en sera le commandant et trois autres personnes – dont Hayley Arceneaux, une jeune américaine de 29 ans rescapée d'un cancer – embarqueront à bord d'un vaisseau spatial Dragon propulsé par un lanceur Falcon 9, deux engins mis au point par SpaceX. Le lancement est prévu d'ici la fin de l'année.

Philippe Croizon ne sera pas de ce premier vol privé, mais il a été invité à assister au décollage par les deux milliardaires. Et lorsqu'il sera aux Etats-Unis, Jared Issacman lui a assuré "qu'avec Elon, on discutera avec vous, pour trouver solution pour vous soyez pour la première personne handicapée à aller dans l'espace".

"_On ne parle pas ici de L'Agence spatiale européenne, qui a lancé dernièrement l'appel à candidatures pour les handispacionautes",_ rigole Philippe Croizon_, car "il faut avoir bac +5, c'est mal barré ; et il faut avoir des bras. Et, là aussi, c'est mal barré !_". "Ma seule carte, ma seule chance, c'est Elon Musk et Jared" ajoute-t-il.

Il nous confie également : "J'ai appris quelque chose dans mon parcours de vie. C'est qu' on pouvait demander un coup de main. Que le coup de main, il fallait le vivre comme un moment de partage. Moi, c'est grâce aux coups de main que j'ai mené toutes mes aventures".

Yves Logghe/AP Photo
Philippe Croizon, lors de son record de la plongée la plus profonde réalisée par une personne amputée des 4 membres, soit 34,5m, à Bruxelles le 10 janvier 2013Yves Logghe/AP Photo

Notre homme espère vraiment que son nouveau défi va se concrétiser un jour. Il en est certain, car "très souvent, on pose la question : 'C'est quoi votre plus beau souvenir ?'. Ma réponse c'est : 'Mon plus beau souvenir, c'est demain !'".

Cette aventure spatiale ne sera peut-être pas son dernier défi, comme il nous l'a assuré : "J'ai encore plein de trucs à vivre. Laissez moi tranquille ! Laissez moi vivre encore mes rêves !"