DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Juan Carlos règle une ardoise de 4,4 millions d'euros au fisc espagnol

euronews_icons_loading
Juan Carlos règle une ardoise de 4,4 millions d'euros au fisc espagnol
Tous droits réservés  Francisco Seco/AP
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau coup dur pour l'image déjà bien abîmée de l'ex-roi d'Espagne Juan Carlos. Le quotidien El Pais a révélé que le monarque avait procédé à une seconde régularisation auprès du fisc espagnol, pour un montant de 4,4 millions d'euros. Cette déclaration volontaire vise à éviter des poursuites judiciaires. Elle découle de paiements en nature soumis à l'impôt pour des vols en jets privés dont Juan Carlos avait bénéficié et qui avaient été payés par une fondation (la Fondation Zagatka) basée au Liechtenstein et appartenant à son cousin.

C'est la deuxième fois que Juan Carlos règle ainsi une dette auprès de l'administration fiscale. En décembre, il avait déjà versé près de 680 000 euros.

Le chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sánchez a exprimé publiquement un sentiment de "répulsion"."Je vais manifester de manière catégorique le même sentiment que la majorité des Espagnols, qui est la répulsion (...) face aux conduites inciviques que nous avons appris à travers les médias", a-t-il déclaré devant la presse au palais de la Moncloa.

Il a aussi assuré de son soutien l'actuel souverain Felipe VI. "Ici, ce qui est en question, c'est le comportement d'une personne, ce n'est pas une institution, ni le palais royal ni la couronne, qui est en cause" a t-il souligné. Le fils de Juan Carlos a pris ses distances avec son père en renonçant notamment à tout héritage.

Âgé de 83 ans, l'ex-roi est exilé depuis août dernier à Abu Dhabi. Accusé d'avoir caché une partie de son immense fortune, il reste visé par trois enquêtes. L'un d'elle concerne une affaire de corruption dans le cadre de la construction d'un train à grand vitesse en Arabie saoudite.