DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une collaboration Merck/Johnson&Johnson et bientôt assez de vaccins pour les Américains

euronews_icons_loading
Joe Biden faisant le point sur l'évolution de la situation sanitaire, 2 mars 2021
Joe Biden faisant le point sur l'évolution de la situation sanitaire, 2 mars 2021   -   Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les géants pharmaceutiques Merck et Johnson&Johnson vont travailler ensemble pour augmenter la production du vaccin à dose unique qui vient d'être validé par la haute autorité de santé américaine.

Le président Joe Biden a relevé que ce type de collaboration entre deux concurrents n'avait pas eu lieu depuis la Seconde Guerre mondiale. Et il a précisé que les centres de production Johnson&Johnson fonctionneraient désormais 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Fort de ces bonnes nouvelles, le président américain a promis que les États-Unis auraient bientôt produit suffisamment de vaccin contre le Covid-19 pour tous les adultes du pays :

"Lorsque nous sommes entrés en fonction, le gouvernement précédent avait passé des contrats pour des quantités de vaccins insuffisantes pour couvrir la vaccination des adultes en Amérique. Je suis heureux d'annoncer aujourd'hui qu'à la suite du processus accéléré que nous avons lancé et que je viens d'exposer, ce pays aura suffisamment de vaccins pour chaque adulte en Amérique dès fin mai".

Ce pays aura suffisamment de vaccins pour chaque adulte en Amérique dès fin mai.
Joe Biden
Président des Etats-Unis

"Alors que nous célébrons ce troisième vaccin, je demande à tous les Américains de continuer à se laver les mains, à observer les distances sociales, à porter des masques et à se faire vacciner quand ce sera votre tour, car ce n'est pas le moment de laisser tomber."

Mais ce dernier message risque de rester lettre morte. Même si seulement 15 % de la population américaine a été vaccinée, plusieurs États assouplissent déjà les restrictions dans les bars et les restaurants.

Et le Texas est devenu le dernier en date à annoncer la fin du port du masque obligatoire et la réouverture des commerces à partir du 10 mars, malgré les avertissements des responsables de la santé.