DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La reine Elizabeth II réagit à l'interview choc de Meghan Markle et du prince Harry

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
La reine Elizabeth II réagit à l'interview choc de Meghan Markle et du prince Harry
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Après l'interview choc de Meghan Markle et du prince Harry, Elizabeth II réagit. La reine s'engage à traiter les accusations de racisme et assure que la famille royale est "attristée" par les difficultés rencontrées par le couple.

C'est l'interview choc qui secoue la monarchie britannique, comme en 1995, lorsque Lady Diana avait révélé ses déboires conjugaux à la télévision, avec cette phrase restée dans les annales : "Nous étions trois dans ce mariage".

25 ans plus tard, le monde entier a assisté au déballage du prince Harry et de Meghan Markle, partis vivre en Californie. Accusations de racisme, confidences sur les pensées suicidaires de la duchesse de Sussex... Le couple a livré un sombre portrait de la famille royale. 48 heures après la diffusion de l'interview aux Etats-Unis, 24 heures après celle au Royaume-Uni, Buckingham Palace réagit.

Dans ce communiqué publié au nom de la reine, il est écrit que "toute la famille est attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan" et que le couple et leur fils Archie "seront toujours des membres de la famille très aimés".

Buckingham Palace répond aussi aux accusations de racisme. Selon le couple, un membre de la famille royale, dont le nom n'a pas été dévoilé, se serait demandé dans quelle mesure la couleur de peau de leur enfant, qui allait naître, serait foncée.

"Les questions soulevées, en particulier celles liées à la race, sont préoccupantes. Bien que certains souvenirs puissent varier, elles sont prises très au sérieux et seront traitées par la famille en privé", est-il écrit dans ce communiqué.

Si l'est encore tôt pour tirer des conclusions, ces accusations pourraient laisser des traces et entacher l'image de la monarchie, en particulier auprès des plus jeunes, si l'on se fie aux résultats d'un sondage YouGov paru ce mardi et réalisé après la diffusion de l'interview. Si les plus âgés restent favorables à la famille royale, les 18-24 ans soutiennent en revanche majoritairement Meghan Markle. En revanche, dans l'ensemble des personnes interrogées, la famille royale recueille davantage d'opinions favorables que le couple. A noter que près d'un tiers des personnes interrogées disent n'avoir de sympathie ni pour les uns, ni pour les autres.