DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une victoire pour Joe Biden, le Congrès adopte le colossal plan d'aide aux Américains

euronews_icons_loading
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (Californie), et le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer (New York) se félicitant du vote du plan de relance
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (Californie), et le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer (New York) se félicitant du vote du plan de relance   -   Tous droits réservés  Alex Brandon/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved. 10 mars 2021
Taille du texte Aa Aa

"Oui, 220 voix. Non, 211 voix. La motion est adoptée." Ovation des démocrates, sifflets des républicains...

C'est une victoire historique pour le président Joe Biden qui se félicite de l'adoption de son colossal plan de relance économique, un succès politique majeur 50 jours après son arrivée à la maison blanche.

Le montant de ce plan est vertigineux, 1 900 milliards de dollars, l'équivalant du PIB d'un pays comme l'Italie. Joe Biden doit s'adresser aux Américains pour le défendre ce jeudi soir, mais pour les républicains, c'est du gaspillage, comme l'explique le sénateur républicain Mitch McConnell :

"L'économie repart, les gens se font vacciner, nous sommes en passe de nous en sortir. Nous sommes sur le point d'avoir un boom, et si nous avons un boom, il n'aura absolument rien à voir avec ces 1 900 milliards de dollars."

Et pourtant, c'est bien maintenant que les Américains frappés de plein fouet par la pandémie de coronavirus ont besoin d'aide et Joe Biden le sait :

"Tout, dans le plan de sauvetage américain, répond à un besoin réel, y compris les investissements pour financer l'ensemble de notre effort de vaccination. Plus de vaccins, plus de vaccinateurs et plus de sites de vaccination. Des millions d'Américains vont se faire dépister, y compris à domicile. Les écoles auront bientôt les fonds et les ressources nécessaires pour rouvrir en toute sécurité, et c'est un impératif national".

Ce plan consacre en effet 126 milliards de dollars aux écoles, de la maternelle au lycée, pour soutenir leur réouverture malgré la pandémie, ainsi que 350 milliards en faveur des Etats, des collectivités locales.

15 milliards de dollars sont consacrés à la vaccination, 50 milliards pour les tests et le traçage et 10 milliards pour la production de vaccins.

Si la hausse du salaire minimum fédéral a dû être abandonné, ce plan va permettre à des millions d'Américains de toucher des chèques d'aides directes allant jusqu'à 1 400 dollars par individu et personne à charge, pour un montant global de 400 milliards de dollars.

Le plan prolonge aussi jusqu'en septembre des allocations chômage exceptionnelles de 300 dollars qui devaient expirer le 14 mars.

Selon des experts, le "plan de sauvetage américain", très populaire dans les sondages, devrait doper la croissance.

D'après la Maison Blanche, cette législation "historique" créera plus de 7 millions de nouveaux emplois cette année et rendra les soins de santé plus abordables tout en sauvant des vies grâce aux aides pour la vaccination généralisée. Elle affirme également qu'elle réduira de moitié la pauvreté des enfants.

Mais certains économistes mettent en garde contre le risque d'inflation.