DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pays-Bas : "quand la crise sera finie, il y aura de vraies élections" !

Par Anne Devineaux  & Stefan de Vries
euronews_icons_loading
Pays-Bas : "quand la crise sera finie, il y aura de vraies élections" !
Tous droits réservés  Peter Dejong/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les Néerlandais renouvellent la chambre basse de leur parlement. Malgré la crise du Covid-19, le chef du gouvernement sortant Mark Rutte est assuré d'un quatrième mandat.

Aux Pays-Bas, les électeurs renouvellent leurs députés. Et ils ont le choix entre un nombre record de 34 partis. Ils s'adressent à tous : de la gauche à la droite, des jeunes aux plus âgés, et même un parti qui prétend que Jésus est vivant.

"Malgré ces options éclectiques, tout le monde sait qui sera assis dans cette petite tour là-bas. C'est le bureau du Premier ministre. Depuis 2010, c'est le lieu de travail officiel de Mark Rutte, et il semble qu'il ne soit pas prêt de perdre son emploi", assure notre correspondant à La Haye Stefan de Vries.

Mark Rutte "un bon gestionnaire de crise"

"Je pense qu'en général, les gens sont satisfaits de la façon dont la crise du Covid-19 est gérée. Bien sûr, il y a des critiques, mais je dirais qu'il s'agit de critiques mineures. Je pense que les gens estiment que Mark Rutte est un bon gestionnaire de crise. Ils veulent qu'il reste jusqu'à la fin de cette crise, et on verra ce qui se passe après", explique Chris Aalberts, chercheur en sciences politiques à l'université Erasmus de Rotterdam

Une petite minorité s'oppose aux mesures de restrictions prises par le gouvernement. Souvent, des protestations ont fini en émeutes. Pourtant, la plupart des Néerlandais soutiennent la lutte contre la pandémie et cherchent la stabilité en ces temps incertains.

Geert Wilders, second dans les sondages

Le numéro deux dans les sondages est Geert Wilders. Le leader de droite est député depuis 1998, mais n'a jamais fait partie d'un gouvernement. "Le programme de Geert Wilders est discriminatoire à l'égard des musulmans et des personnes possédant un second passeport. Je dirais donc que le programme a été rédigé de manière à ce que Wilders soit sûr de ne jamais faire partie du gouvernement et qu'il puisse rester dans l'opposition. Car c'est ce qu'il préfère", estime Chris Aalberts.

Si Gert Wilders n'est pas au gouvernement, qui seront les partenaires de coalition de Mark Rutte ? "Beaucoup de gens s'attendent à ce que le gouvernement à venir reste en place pendant un an, peut-être un an et demi. jusqu'à ce que la crise se termine. Quand la crise sera finie, alors nous aurons de véritables élections. Donc probablement, nous serons à nouveau là dans un an ou deux", répond Chris Aalberts.

"Une chose est certaine: Mark Rutte se dirige vers son quatrième mandat consécutif en tant que Premier ministre néerlandais. Ce qui est moins sûr, en revanche, c'est de savoir combien de temps il restera en place une fois la crise du coronavirus passée", conclut Stefan de Vries.