This content is not available in your region

Australie : des inondations dévastatrices

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Opération de nettoyage en Australie après une semaine de pluies diluviennes
Opération de nettoyage en Australie après une semaine de pluies diluviennes   -   Tous droits réservés  Tertius Pickard/AP2011

De l'eau à perte de vue. Après une semaine de pluies diluviennes sur la Nouvelle-Galles du Sud, le soleil brille à nouveau et la décrue s'amorce.

Sur la côte orientale de l'Australie, les habitants découvrent l'ampleur des dégâts : villes envahies par les flots, maisons détruites et cultures anéanties. Deux personnes ont perdu la vie.

Jeudi, David Williams est revenu dans sa maison de Londonderry, au nord-ouest de Sydney où, de l'eau jusqu'aux genoux, il n'a pu que constater les "terribles dégâts" causés par les inondations.

"Cela fait mal au cœur", a-t-il dit, tout en se félicitant "d'avoir pu sauver beaucoup de choses".

Il a jeté plus de huit remorques d'objets autrefois précieux et devenus un simple tas de détritus abandonnés sur le bord de la route.

Ses voisins, un couple de personnes âgées, ont eu encore moins de chance. Dans leur maison, l'eau boueuse qui charriait tout un tas de débris, est montée jusqu'à hauteur de la taille.

"Ils ont tout perdu. Il ne leur reste rien. Ils ont quelques souvenirs, et c'est tout".

Des opérations de nettoyage sont en cours. Des centaines de soldats et de pompiers volontaires sont mobilisés pour enlever la boue et dégager les gravats. Nourriture et produits de première nécessité sont acheminés vers des zones toujours isolées.

Dans certaines régions du littoral, pas moins d'un mètre d'eau s'est abattu en une semaine, soit l'équivalent de deux tiers des précipitations annuelles normales. Et près de 20 000 personnes ne peuvent toujours pas regagner leur habitation.

Si cet épisode pluvieux est terminé, les autorités appellent la population à rester vigilante car la plupart des rivières de la Nouvelle-Galles du Sud ont atteint un pic de crue et l'eau pourrait encore monter dans certaines zones.

Sources additionnelles • AFP