EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Critiqué pour la gestion de la crise sanitaire, le Premier ministre slovaque va démissionner

Critiqué pour la gestion de la crise sanitaire, le Premier ministre slovaque va démissionner
Tous droits réservés Jakub Kotian/AP
Tous droits réservés Jakub Kotian/AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Igor Matovič était sous le feu des critiques de l'opposition et de ses alliés pour avoir commandé en secret deux millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, alors que celui-ci n’a pas encore été approuvé par l’Union européenne.

PUBLICITÉ

Le scandale du vaccin Spoutnik V aura finalement eu raison de lui. Le Premier ministre slovaque Igor Matovič a annoncé dimanche qu'il avait l'intention de démissionner - sans donner de date - tout en restant au gouvernement. Matovičcompte cédersa place à l'actuel ministre des Finances, Eduard Heger et récupérer le portefeuille de ce dernier.

"Nous échangerons nos postes avec le ministre des Finances, Eduard Heger [...]. C'est un homme bon et nous pouvons tous lui faire confiance", a déclaré M. Matovič aux journalistes.

Le Premier ministre était depuis plusieurs semaines dans la tourmente, pour avoir commandé en secret deux millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, alors que celui-ci n’a pas encore été approuvé par l’Union européenne. Dans une mise en scène remarquée, il était allé accueillir les premières doses sur le tarmac de l'aéroport de Košice, deuxième ville du pays.

La décision, très critiquée par la présidente Zuzana Caputova, a fait craindre une remise en cause de la politiques étrangères de ce pays membre de l'UE et de l'OTAN. Six ministres ont depuis démissionné, en signe de protestation et pour forcer le Premier ministre à renoncer à son poste.

Igor Matovič est également critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, alors que la Slovaquie approche des 10 000 morts du Covid-19 pour 5,5 millions d'habitants. Selon le dernier sondage, 80% des Slovaques était en faveur de sa démission.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Slovaquie : un deuxième tour de l'élection présidentielle décisif

En Slovaquie, manifestation pour l'indépendance de la télévision publique

La Slovaquie divisée sur l'envoi d'armes à l'Ukraine