DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les Roumains répondent à l'appel d'AUR et manifestent contre les nouvelles restrictions sanitaires

euronews_icons_loading
Les Roumains répondent à l'appel d'AUR et manifestent contre les nouvelles restrictions sanitaires
Tous droits réservés  Alexandru Dobre/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'entrée en vigueur de nouvelles mesures sanitaires en Roumanie a été le prétexte saisi par le parti conservateur AUR pour inviter des milliers de manifestants à sillonner les rues du pays. Des cortèges de gens mécontents sont apparus lundi dans 24 villes comme ici à Bucarest.

L'AUR, l'Alliance pour l'unité des Roumains, s'oppose aux nouvelles mesures, comme il a déjà soutenu un certain nombre de manifestations anti-vaccination, et il rallie du monde :

"Je souhaite vraiment que nous conservions nos droits civiques, c'est en rapport avec la démocratie de chaque État, qui n'existe pas qu'en Amérique, mais aussi en Roumanie. Je souhaite que nous ayons un État qui ne soit pas autoritaire ou totalitaire."

"Nous voulons la liberté, nous voulons la justice, mais plus de restrictions. Au bout de 12 mois, après un an, rien n'est résolu, même si un vaccin est apparu."

Les nouvelles mesures interdisent de voyager à l'intérieur du pays et se traduisent par un couvre-feu à 20 heures et une fermeture des magasins à 18 heures selon le taux d'incidence du virus. _S__i le taux de contamination d'une localité dépasse 7,5 pour 1 000 sur une période de 14 jours, ces restrictions se mettent en place. _

Des heurts ont éclaté à Bucarest à la fin de la manifestation.

Les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes sur les manifestants après avoir reçu des projectiles. Plusieurs policiers ont été blessés. Une centaine de manifestants ont été arrêtés.

Lundi, la Roumanie a enregistré son plus grand nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation depuis le début de la pandémie : près de 1 400 et plus de 13 000 personnes sont actuellement hospitalisées.