DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rapport sur l'origine du coronavirus : plus de "transparence" réclamée à la Chine

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Rapport sur l'origine du coronavirus : plus de "transparence" réclamée à la Chine
Tous droits réservés  Ng Han Guan/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Plus de "transparence" de la part de la Chine et des "investigations supplémentaires", c'est en substance la demande de nombreux pays à la suite de la publication par l'OMS de son rapport sur l'origine du coronavirus.

L'Union européenne a salué "un premier pas utile" mais estime nécessaire l'accès à "tous les lieux appropriés et à toutes les données disponibles" y compris concernant "les tout premiers cas détectés de Covid-19".

Les Etats-Unis et treize autres pays ont également fait part de leurs préoccupations sur le fait que les experts n'ont pas eu accès de manière exhaustive aux données et échantillons originaux.

Le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a lui-même critiqué le partage insuffisant des données par les Chinois avec les experts qui se sont rendus à Wuhan pendant quatre semaines, du 14 janvier au 9 février.

L'étude privilégie la piste d'une transmission du virus à l'être humain par un animal intermédiaire, hypothèse jugée "probable à très probable", tandis que la probabilité d'un incident de laboratoire est au contraire qualifiée d'"extrêmement improbable". Pour autant, le patron de l'OMS a dit souhaiter une nouvelle enquête sur cette dernière hypothèse. La Chine a toujours nié farouchement cette possibilité.