DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Percée populiste aux législatives en Bulgarie

euronews_icons_loading
Percée populiste aux législatives en Bulgarie
Tous droits réservés  /Euronews
Taille du texte Aa Aa

A chaque élection sa surprise. La Bulgarie ne fait pas exception. Le vote protestataire a récolté davantage de suffrages qu'attendu. Le nouveau parti populiste de l'animateur de télévision Slavi Trifonov est en effet au coude-à-coude avec le parti socialiste, tous deux obtenant entre 15 et 17 % des voix. Très nettement en tête, le parti conservateur du Premier ministre sortant Boïko Borissov, au pouvoir depuis 2009. Il a toutefois perdu neuf points par rapport aux élections de 2017, résultat des scandales de corruption et d'un mécontentement grandissant de la population.

Le dirigeant populiste Slavi Trifonov a refusé toute apparition télévisée et toute interview en expliquant présenter des symptômes du Covid. Sur les réseaux sociaux, il a remercié ses sympathisants pour leur mobilisation.

Mêmes remerciements d'usage pour le dirigeant du parti Bugarie Démocratique Hristo Ivanov. "Je voudrais remercier tous les volontaires qui supervisent l'élection, a déclaré celui-ci. Nous nous attendons à un scrutin juste et équitable.

"J'ai voté pour bouter la mafia hors du gouvernement et des finances publiques" a déclaré Maya Manolova du parti "Debout ! Mafia dehors".

"Aucune publicité ni campagne d'affichage pendant cette campagne. Aucun membre des partis dans les débats télévisés non plus. Le parti populiste a seulement utilisé sa propre chaîne télévisée et les réseaux sociaux pour mobiliser ses sympathisants" explique le correspondant d'Euronews Damian Vodenitcharov.

A la place des meetings et des interviews, Slavi Trifonov a répondu aux questions de ses fans dans un cadre informel.

"Puisque nous sommes au milieu d'une campagne électorale, je répondrai à vos questions. Pas besoin d'intermédiaires. Les journalistes sont juste des traducteurs. Je sais cela d'expérience, ayant travaillé dans le secteur pendant de nombreuses années."

Le parti populiste a terminé sa campagne par un concert dans une arène vide. Même si ses propositions restent vagues, c'est une force avec laquelle il faudra désormais compter. Les résultats des élections de ce dimanche sont attendus jeudi.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod