EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Allemagne : l'Afd peaufine sa stratégie pour les législatives et prône une sortie de l'UE

Allemagne : l'Afd peaufine sa stratégie pour les législatives et prône une sortie de l'UE
Tous droits réservés Jens Meyer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Jens Meyer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le parti allemand d'extrême droite AfD a finalisé dimanche son programme en vue des prochaines élections législatives, axant sa campagne sur la fin des restrictions liées à la pandémie, une ligne plus ferme sur l'immigration et une sortie de l'Union européenne.

PUBLICITÉ

Au moins désormais c'est clair : le parti Alternative pour l'Allemagne a choisi la sienne, d'alternative : selon lui, l'Allemagne doit sortir de l'Union européenne.

Le parti, classé à l'extrême droite, organisait son congrès ce weekend et peaufine sa stratégie en vue des législatives de l'automne prochain, qui seront marquées par le départ de la chancelière Angela Merkel.

Créé en 2013 avec la volonté de sortir de l'euro, le parti était au départ plus timoré sur la question d'une sortie de l'UE. Le tournant a été amorcé lors des européennes de 2019, il est désormais entériné avec plus de clarté pour les législatives.

Mais alors qu'il constitue le premier groupe d'opposition aux conservateurs et aux sociaux démocrates au Bundestag, l'Afd souffre de divisions internes et plafonne dans les sondages autour des 10%, deux fois moins que les conservateurs.

Le parti a donc durci donc le ton sur les questions européennes, mais aussi sur l'immigration et le Covid-19.

Les membres du parti ont voté en faveur d'une interdiction totale du regroupement familial pour les réfugiés, alors que le parti le tolérait jusqu'ici dans certains cas particuliers.

Ils se sont également prononcé contre le port obligatoire du masque, espérant ainsi capitaliser davantage sur le mouvement anti-restrictions, qui s'est développé en Allemagne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Accélérer et accroître les expulsions de clandestins, tel est l'objectif du projet de loi de Berlin

Le PPE ne cherchera pas à conclure un accord avec Giorgia Meloni, selon les chrétiens-démocrates

Les Européens votent ce samedi dans plusieurs pays avant la grande mobilisation de dimanche