DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccination élargie en France : tous les plus de 55 ans peuvent désormais se faire vacciner

Par euronews
euronews_icons_loading
Euronews
Euronews   -   Tous droits réservés  En France, tous les plus de 55 ans sont désormais autorisés à se faire vacciner
Taille du texte Aa Aa

La course à la vaccination commence pour plusieurs millions de Français. Un nouveau cap est franchi ce lundi 12 avril en France : tous les plus de 55 ans sont désormais autorisés à se faire vacciner. Les personnes volontaires sont invités à se tourner en priorité vers les médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers.

Pour rappel, la vaccination, entamée fin décembre en France, avait débord été réservée aux résidents des Ehpad et personnels soignants de plus de 50 ans, avant d'être progressivement étendue, d'abord aux plus de 75 ans, puis le 15 mars aux plus de 50 ans souffrant de comorbidité, et enfin le 25 mars à tous les plus de 70 ans.

Viennent donc s'ajouter à compter de ce lundi tous les 55-69 ans, ou en tout cas ceux qui n'étaient pas concernés par la comorbidité. Vaccination sans conditions, enfin presque. Les plus de 55 ans pourront se faire vacciner uniquement avec les vaccins d'AstraZenecca ou de Johnson & Johnson, qui commence à arriver ce lundi en France. Un vaccin qui ne nécessite d'ailleurs qu'une injection.

Euronews
Progressive extension de la vaccination aux classes d'âge en FranceEuronews

Les deux autres vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna seront quant à eux ouverts aux plus de 60 ans "à compter du 16 avril". Et pour ces deux vaccins, le ministre de la Santé a annoncé dimanche que pour toute première injection, le délai pour entre la première et la deuxième dose sera étendu à six semaines, contre quatre actuellement.

Objectif : accélérer davantage encore la cadence, qui permettrait, selon les calculs du gouvernement, de gagner près de 2 millions d'injections sur la seconde quinzaine de mai.

Actuellement, la couverture vaccinale avec une dose atteint 65% chez les plus de 75 ans et 41% chez les 65-74 ans. Mais cette proportion diminue pour la deuxième dose : seulement 36,8% des plus de 75 ans et 6,8% des 65-74 ans ont reçu les deux doses.

L'accélération de la vaccination reste donc l'une des priorités du gouvernement français car si l'épidémie a progressé moins fortement la semaine dernière, le nombre de personnes en réanimation a continué d'augmenter, selon le dernier point épidémiologique de Santé Publique France du 8 avril.

Euronews
Couverture vaccinale par tranches d'âgeEuronews