DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les oubliés de la vaccination, l'ONU déplore l'échec du multilatéralisme

euronews_icons_loading
Les oubliés de la vaccination, l'ONU déplore l'échec du multilatéralisme
Tous droits réservés  frame
Taille du texte Aa Aa

Les Nations Unies dénoncent un manque de soldatarité dans la distribution des vaccins anti-covid.

Selon le secrétaire général de l'ONU, la gestion des stocks de sérums contre le virus signe l'échec du multilatéralisme face à la pandémie.

Antonio Gueterres estime qu'il n'y a pas de "riposte mondial équitable" dans la lutte contre le Covid-19 et appelle "les donateurs et les institutions internationales à se mobiliser".

Antonio Guterres, secrétaire générale de LONU : "Dix pays seulement représentent 75 % des vaccinations mondiales. De nombreux pays n'ont pas encore commencé à vacciner leur personnel de santé et leurs citoyens les plus vulnérables. Le manque de vaccins au niveau mondial menace la santé et le bien-être de chacun. Le virus est dangereux partout s'il se propage de manière incontrôlée."

Le système Covax a pour mission d'harmoniser l'accès aux vaccins à travers le monde.

L'organisation internationale a été créée en 2020, elle est pilotée par l'ONU.

Depuis sa création, Covax a distribué plus de 38 millions de doses de sérum dans 102 pays sur les six continents.

Covax a pour objectif de livrer d'ici la fin de l'année deux milliards de doses aux pays pauvres.

L'urgence se heurte à une nouvelle vague de contamination à travers le monde.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'expansion actuelle de la pandémie atteint un point "critique".

Selon l'OMS, "la trajectoire de la pandémie est en pleine expansion" et "croit de manière exponentielle".

Les Nations Unies estiment qu'en une semaine le nombre des cas de Covid-19 a progressé de 9% à travers le monde. Dans le même temps, les décès ont augmenté de 5 %.