euronews_icons_loading
Mort de Daunte Wright : tensions avec la police dans la banlieue de Minneapolis

Deuxième nuit consécutive de manifestations à Minneapolis après la mort de Daunte Wright, un Afro-Américain de 20 ans, abattu par la police.

Une quarantaine de personnes ont été arrêtées dans la nuit de lundi à mardi et des policiers ont été légèrement blessés à l'occasion d'un rassemblement en face du commissariat de Brooklyn Center, dans la banlieue de Minneapolis, ont annoncé les forces de l'ordre, qui ont utilisé à plusieurs reprises du gaz lacrymogène.

C'est à cet endroit que Daunte Wright, un Afro-Américain de 20 ans qui circulait en voiture avec sa petite amie, a été tué "par accident" dimanche, au cours d'un banal contrôle lié à des plaques d'immatriculation invalides, a expliqué la police locale. Une agente avait alors "sorti son arme à feu à la place de son Taser", un pistolet à impulsion électrique censé être non létal, selon la même source.