DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Près de Berlin, le chantier d'une usine géante de Tesla suscite une levée de boucliers

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Près de Berlin, le chantier d'une usine géante de Tesla suscite une levée de boucliers
Tous droits réservés  Shafkat Anowar/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est un chantier de la démesure, qui donne des sueurs froides aux voisins. Celui de l'usine de Tesla, à quelques kilomètres de Berlin, en Allemagne. Le constructeur automobile américain veut y construire sa première usine de voitures électriques : une installation qui s'étendra sur 300 hectares et qui vise à fabriquer un demi-million de véhicules par an.

Mais des habitants sont vent debout contre le projet. En cause, la menace que fait peser l'installation sur l'environnement.

Manifestations, recours en justice, lettres ouvertes... des habitants, soutenus par les ONG fédérales environnementales Nabu et Grüne Liga, ont tout fait pour retarder le projet.

L'an dernier, la justice a même contraint Tesla à suspendre son chantier, après une plainte d'associations, inquiètes de l'impact pour les espèces protégées.

Steffen Schorch, responsable d'une association de quartier et représentant local de l'influente ONG allemande Nabu, est l'un des visages de ce combat pour la préservation de l’environnement.

Désormais, c'est aussi la consommation d'eau de la future usine qui est mise en cause. "Le site de Tesla est situé dans une zone d'eau protégée et a donc une influence directe sur le cours des eaux souterraines", s'indigne ce militant écologiste. "Tesla a besoin de beaucoup trop d'eau, et cette eau n'existe pas dans la région".

La consommation d'eau pourrait atteindre près de 3,6 millions de cube chaque année, en cas d'agrandissement de l'usine, soit près d'un tiers du volume d'eau disponible de la région, selon une enquête de la chaîne de télévision ZDF. Or certaines localités de la région souffrent déjà de sécheresses depuis plusieurs années.

"La situation de l'eau est mauvaise, et va se détériorer", affirme à l'AFP Heiko Baschin, porte-parole de l'association locale IG Freienbrink. Le risque d'asséchement des zones humides protégées, refuge de la biodiversité locale, inquiète également.

"Les capacités ne sont pas pour l'instant dépassée", a assuré en mars le ministre de l'Environnement du Brandebourg, Axel Vogel, à la télévision allemande. Mais les autorités admettent "l'impact notable des sécheresses", et ont constitué un groupe de travail pour réfléchir à la question sur le long terme.

Le constructeur automobile a bénéficié d'une autorisation pour débuter les travaux, avant même de recevoir un permis de construire. Mais l'agrément définitif dépend encore de l'étude d'impact environnemental. Si le permis n'était pas accordé, Tesla devrait en théorie démonter à ses frais l'installation.