DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espace : décollage réussi pour Thomas Pesquet et la navette de SpaceX

Par Vincent Coste avec AFP
La fusée Falcon et le module Crew Dragon de SpaceX après le décollage du pas du centre spatiale Kennedy en Floride, le 23 avril 2021
La fusée Falcon et le module Crew Dragon de SpaceX après le décollage du pas du centre spatiale Kennedy en Floride, le 23 avril 2021   -   Tous droits réservés  AP Photo/John Raoux
Taille du texte Aa Aa

"Ignition", Ils sont partis ! Les quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, ont décollé, comme prévu à 11h49, du centre spatial Kennedy en Floride, aux Etats-Unis.

Toute la procédure s'est bien déroulée. Les deux étages de la fusée Falcon 9, se sont bien séparés. L'équipage est maintenant en orbite. Ils vont maintenant passer les prochaines 24 heures à bord de leur capsule Crew Dragon de SpaceX avant de rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).

Revoir le décollage de la fusée Falcon 9

C'est la deuxième fois que le spationaute de l'agence spatiale européenne (ESA) part dans l'espace, après sa précédente mission en 2016. Pour cette nouvelle aventure, baptisée Alpha par l'ESA, Thomas Pesquet passera six mois dans l'ISS. Et lors de son dernier mois au-dessus de nos têtes, il deviendra le premier Français à devenir commandant de bord de la Station spatiale.

Thomas Pesquet et ses trois coéquipiers, les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, et le Japonais Akihiko Hoshide, après avoir enfilé leur combinaison, avaient pris place à bord du véhicule spatial Crew Dragon deux heures avant le décollage.

Ce deuxième vol opérationnel habité opéré, pour le compte de la NASA, par la compagnie privée SpaceX a été baptisé Crew-2 par la compagnie américaine dirigée par Elon Musk.

Et pour rejoindre le pas de tir de la Fusée Falcon 9, également mise au point par SpaceX, qui les a envoyé dans l'espace, les quatre membres de l'équipage ont emprunté, en un clin d'œil marketing quelque peu appuyé, des voitures électriques Tesla, une autre firme d'Elon Musk.

AP Photo/John Raoux
Les astronautes américains Megan McArthur et Shane Kimbrough de la Nasa, avant leur départ pour le pas de tir au centre spatiale Kennedy à Cape Canaveral, le 23 avril 2021AP Photo/John Raoux

À 43 ans, Thomas Pesquest est le premier Européen à embarquer à bord de la capsule réutilisable Crew Dragon. Il est aussi le premier Européen à décoller des Etats-Unis depuis dix ans.

Le commandement de ce vol sera assuré par Shane Kimbrough et Megan McArthur sera en charge du pilotage de la capsule, après qu'elle se soit désolidarisée de son lanceur, la fusée Falcon 9. Et 23h après le décollage, l'équipage s'arrimera donc à l'ISS qui gravite à 400 km de la surface de la Terre.

SpaceX s'est spécialisée dans la réutilisation de ses engins. Et pour la première fois, le lanceur et le vaisseau spatial utilisé ce vendredi l'avaient déjà été lors de précédentes missions.

NASA TV / AFP
De gauche à droite : Thomas Pesquet, Megan McArthur et Shane Kimbrough et Akihiko Hoshide à bord du Dragon Crew avant leur départ pour l'ISS, le 23 avril 2021NASA TV / AFP

Le vol était prévu au départ ce jeudi. Mais, il avait dû être reporté à cause "de conditions météorologiques défavorables".

Les quatre astronautes de Crew-2 rejoindront l'actuel équipage de l'ISS, composé de 7 personnes. La station sera donc inhabituellement peuplée, avec pas moins de 11 personnes à son bord. Thomas Pesquet et son collègue japonais Hoshide comptent d'ailleurs enrichir le quotidien de ce petit monde avec des petits plats bien de chez eux.

Des blobs dans l'espace !

Pendant sa mission de six mois, l'équipe de Crew-2 sera chargée de mener une centaine d'expérimentations scientifiques.

Thomas Pesquet emporte, notamment, dans ses valises de petits êtres étranges étranges. Quatre blobs seront en effet les compagnons de voyage du Français qui étudiera les effets de l'apesanteur sur ces organismes vivants unicellulaires. Ces derniers, qui tirent leur nom d'un (mauvais) film de science-fiction datant de 1958, ne sont ni des plantes, ni des champignons ou des animaux.

La mise à niveau du système d'alimentation solaire de la station sera également un autre élément important de la mission. De nouveaux panneaux compacts, se déroulant comme un énorme tapis de yoga, seront ainsi installés sur l'ISS.