DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Russie entame le retrait de ses troupes aux abords de l'Ukraine

euronews_icons_loading
La Russie entame le retrait de ses troupes aux abords de l'Ukraine
Tous droits réservés  أ ب
Taille du texte Aa Aa

Comment interpréter le retrait russe ? Après des semaines de tension et de démonstration de force, Moscou semble ouvrir la voie à un dialogue avec Washington.

Comme annoncé, la Russie a entamé ce vendredi le retrait de ses troupes massées près de la frontière ukrainienne ainsi qu'en Crimée. Ces dernières semaines, des exercices militaires d'ampleur ont provoqué un fort regain de tension entre Moscou, Kiev et l'Occident. L'Ukraine redoutait une attaque sur son territoire.

Pour Andrey Kortunov, directeur du Conseil russe des affaires internationales, (organisme affilié au ministère russe des affaires étrangères), cette désescalade représente un "signal" à destination de l'administration Biden.

"Certains pensent que c'est un signal pour l'administration américaine, une ouverture pour un dialogue. Un signal que les problèmes de l'Ukraine peuvent, entre autres, être discutés dans un format bilatéral. Il me semble que cette version mérite l'attention, puisque les sanctions qui ont été récemment adoptées par l'administration Biden, de manière générale, sont tout à fait symboliques. Cela aurait pu être pire. Il y a de la retenue de la part de cette administration et sa volonté de dialogue a probablement aussi influencé la position de Moscou", explique-t-il.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est réjoui de l'annonce du retrait russe, tout en se disant, "vigilant", tout comme l'Otan. Les Etats-Unis, qui soutiennent l'Ukraine dans sa crise avec la Russie, ont averti qu'ils continueraient à surveiller la "situation de près", pour "s'assurer que la Russie va bien au bout de son engagement".

Si les tensions restent vivent entre Moscou et Washington, les deux capitales discutent d'un éventuel sommet cet été dans un pays neutre.