EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Scandale Wirecard en Allemagne : Angela Merkel auditionnée au Bundestag

Scandale Wirecard en Allemagne : Angela Merkel auditionnée au Bundestag
Tous droits réservés Michael Sohn/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Michael Sohn/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La chancelière a été auditionnée par la Commission d'enquête parlementaire sur cette sulfureuse société financière allemande, dont elle avait fait la promotion lors d'un voyage en Chine en septembre 2019.

PUBLICITÉ

Angela Merkel a été auditionnée par la Commission d'enquête parlementaire sur le scandale Wirecard, cette société allemande spécialisée dans le paiement numérique qui avait artificiellement gonflé son bilan déclenchant une onde de choc sur la place financière allemande.

Or, avant que le scandale n'éclate, la chancelière avait fait la promotion de cette entreprise lors d'un voyage en Chine en septembre 2019.

"Devant les enquêteurs, Angela Merkel a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de penser à l'époque que cette société avait commis de graves irrégularités, souligne Kate Brady, notre correspondante à Berlin. _La chancelière a également indiqué que Wirecard n'avait bénéficié d'aucun traitement de faveur lors de son voyage en Chine."
_

Angela Merkel a assuré également ne pas avoir suivi les révélations du Financial Times qui avait publié une enquête à charge sur Wirecard, bien avant avant qu'elle ne se rende en Chine.

La société a fait faillite l'été dernier quand ses dirigeants ont avoué que la somme de 1,9 milliard d'euros, pourtant inscrite à son bilan, n'existait pas. Le PDG est depuis incarcéré et son bras droit en fuite.

Également auditionné par la commission d'enquête, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, a reconnu qu'il s'agissait du "plus grand scandale financier" ayant jamais secoué l'Allemagne. Il a également estimé que le régulateur financier allemand n'était pas suffisamment armé, à l'époque, pour exercer une supervision efficace.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot

Football : la France éliminée de l'Euro par l'Espagne en demi-finales