DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tchernobyl : 35 ans après, l'Ukraine commémore le désastre nucléaire

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Tchernobyl : 35 ans après, l'Ukraine commémore le désastre nucléaire
Tous droits réservés  /AFP
Taille du texte Aa Aa

La zone entourant la centrale de Tchernobyl reste quasiment inhabitée, 35 ans après le pire accident nucléaire de l'histoire. A l'occasion des commémoration de la catastrophe, l'Ukraine appelle à une solidarité mondiale pour éviter que ce désastre ne se répète. A l'époque, des dizaines de milliers personnes ont dû être évacuées.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait le déplacement dans la zone d'exclusion qui entoure le réacteur accidenté dans un rayon de trente kilomètres. "L'explosion à la centrale de Tchernobyl et ses conséquences ont transformé le monde", a-t-il dit, "notre tâche est de transformer la zone d'exclusion en une zone de renaissance" et "de tout faire pour renforcer la sécurité" nucléaire afin d'"éviter que des catastrophes similaires ne se reproduisent dans le futur".

Des cérémonies ont rendu hommage aux victimes de la catastrophe et en premier lieu les "pompiers" et les "liquidateurs". Des dizaines de milliers d'hommes sont intervenus presque sans protection pour éteindre l'incendie suite à l'explosion du réacteur numéro 4, puis pour construire une chape de béton afin de l'isoler.

35 ans après, le bilan humain fait toujours débat. Seule certitude, il est beaucoup plus lourd que ne le disent les chiffres officiels. Le comité scientifique de l'ONU (Unscear) ne reconnaît officiellement qu'une trentaine de morts chez les opérateurs et pompiers tués par des radiations aiguës juste après l'explosion. L'ONG Greenpeace a évalué en 2006 à 100 000 le nombre de décès provoqués par la catastrophe.