DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Malgré le Covid, l'Angola développe son offre dans l'hôtellerie

euronews_icons_loading
Explore Angola
Explore Angola   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Nous sommes sans doute nombreux à espérer pouvoir voyager dans les mois qui viennent. Sachez qu'un pays, pendant cette crise du Covid, s'efforce de développer son offre dans l'hôtellerie et les loisirs : l'Angola. Nous visitons des lieux d'exception qui illustrent sa démarche.

Près de la capitale Luanda, un havre de paix nous attend. Le Mangais Golf Resort situé dans un cadre magnifique est considéré comme l'un des fleurons de l'hôtellerie haut de gamme en Angola.

"Le Mangais est spécial," affirme ​Catarina de Castro, directrice de l'établissement, "parce que nous sommes le seul complexe du pays à disposer d'un terrain de golf. Nous avons aussi des installations de football, des chevaux, des équipements d'équitation, un terrain de rugby, ainsi que des hôtels et un restaurant qui a une vue splendide sur le fleuve Kwanza," précise-t-elle.

Activités et nature​

La pandémie a représenté un défi pour les hôtels du monde entier. Mais à l'éco-resort Mangais, grâce à des protocoles sanitaires stricts, l'activité a été maintenue auprès d'une clientèle locale attirée par les joies du plein air.

"Ici, c'est parfait," estime Nelson Martins, un client venu en famille, "parce qu'il y a des activités, des endroits où les enfants peuvent s'amuser et des espaces verts. J'aime être au contact de la nature," dit-il.

Le secteur de l'hôtellerie de luxe en Angola n'en est qu'à ses débuts. Mais à l'image de ce qu'ont fait d'autres pays africains comme le Botswana, l'Afrique du Sud et le Kenya, le pays affiche de grandes ambitions pour l'avenir.

"Le Mangais est l'un des meilleurs sites à visiter à l'extérieur de Luanda," estime Josphat K. Maikara, ambassadeur kenyan en Angola et membre du golf du Mangais. "Si l'Angola peut développer davantage d'équipements comme celui-ci, je pense que le secteur touristique pourra se développer," affirme-t-il avant d'ajouter : "Notre pays, le Kenya est prêt à nouer un partenariat avec l'Angola de manière à apporter autant que possible notre soutien ; en tant que pays africains, on croit au partage de prospérité, à une croissance commune."

Catarina de Castro renchérit : "Nous devons nous développer, faire ce pari, investir et former notre population. Nous sommes en bonne voie, le Mangais est déjà en bonne voie," assure-t-elle.

euronews
Le cadre unique du Mangais Golf Resorteuronews

​​Luxe et politique sanitaire

À Luanda, le luxueux Epic Sana est devenu une icône. L'hôtel attire principalement des clients d'affaires qui ont continué à le fréquenter pendant la pandémie, rassurés par la politique de l'établissement qui donne la priorité à leur santé.

"Nos équipes savent parfaitement," indique ​Catarina De Pina Joana, responsable marketing de l'hôtel, "qu'elles doivent s'assurer du respect de la distanciation sociale, qu'elles doivent porter un masque, qu'elles doivent suivre les règles mises en place. Donc cela nous a beaucoup aidés et bien sûr, cela nous a amené davantage d'activité parce que nous sommes un hôtel très sûr en cette période particulière," constate-t-elle.

​Parmi la clientèle, Tunde Laniyan en voyage d'affaires : "Le Covid a changé de nombreuses choses, séjourner dans un hôtel, c'est devenu surréaliste," fait-il remarquer. "On veut être sûr que l'hôtel comprend bien tout ce que son personnel doit faire pour nous offrir un environnement sûr au plan sanitaire et Epic Sana fait très bien les choses de ce point de vue," juge-t-il.

euronews
L'hôtel Epic Sana a enregistré davantage d'activité en cette période de Covideuronews

La fierté de participer à l'essor touristique du pays

​Le fait de travailler dans un secteur en devenir renforce la motivation au sein du personnel. "Plus nous attirons de touristes, plus nos capacités hôtelières vont se développer, plus nous aurons de chaînes d'hôtels et plus il y aura de personnes qui viendront visiter notre pays," affirme ​Quinanga Simão Mazembo, assistant au sein du service de contrôle et des coûts, avant de confier :"J'espère un jour contribuer au développement de l'Angola grâce à l'expérience que j'aurais acquise au sein de la chaîne Sana."

​Les premiers signes de croissance sont déjà bien visibles : Luanda dispose désormais d'un tout nouvel hôtel Intercontinental. Il s'agit du premier cinq étoiles d'une chaîne internationale. Cet établissement au design intérieur en forme de diamant prend déjà des réservations pour des séjours à partir de septembre.

Journaliste • Damon Embling