DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Il y a dix ans, l'Amérique éliminait Oussama Ben Laden dans une maison au nord du Pakistan

euronews_icons_loading
Oussama Ben Laden
Oussama Ben Laden   -   Tous droits réservés  RAHIMULLAH YOUSAFZAI/AP1998
Taille du texte Aa Aa

Des enfants jouent au cricket sur un terrain vague à Abbottabad au Pakistan. C'est ici que se déroula il y a dix ans l'opération militaire la plus retentissante de ces dernières années. Sa cible : Oussama Ben Laden, le leader d'Al Qaida, que les Etats-Unis traquaient depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Une opération risquée et incertaine

Hormis une dalle en béton, il ne reste aujourd'hui plus rien du complexe résidentiel dans lequel Ben Laden s'était caché pendant plusieurs années à l'abri des regards : une maison de trois étages, entourée de hauts murs, située pourtant non loin d'une base militaire pakistanaise.

Anjum Naveed/AP
La maison où vivait Oussama Ben Laden à AbbottabadAnjum Naveed/AP

Dix ans après, l'ex-directeur de la CIA, John Brennan, a raconté à l'AFP la préparation de cette opération extrêmement risquée et pleine d'incertitudes. Car, si les services de renseignement américain soupçonnent la présence de Ben Laden dans cette maison, il n'ont aucune garantie.

Depuis plusieurs mois, ils suivent un coursier d'Al Qaida dont les allées et venues conduisent vers cette maison ultra-sécurisée. Ils remarquent par la suite un homme barbu, grand et mince qui se promène régulièrement. Pour la CIA, cet homme, dont elle n'a pas pu voir le visage, pourrait bien être Oussama Ben Laden.

Le feu vert de Barack Obama

Dans les coulisses de la Maison-Blanche, certains estiment que les soupçons sont suffisamment importants pour lancer une opération militaire, d'autres la jugent beaucoup trop risquée. Le 29 avril, Barack Obama donne son feu vert à une mission commando baptisée "Trident de Neptune". Elle se fera par hélicoptère.

Dans la nuit du 1er au 2 mai, deux appareils décollent d'Afghanistan pour un vol de 90 minutes vers le nord du Pakistan. A bord, une vingtaine de membres d'une unité des forces spéciales, les "Navy Seals". A leur arrivée à Abbottabad, l'un des hélicoptères se crashe sans faire de victimes.

Mohammad Zubair/AP2011
Un morceau de l'hélicoptère qui s'est écrasé à AbbottabadMohammad Zubair/AP2011

Cet événement ne va toutefois pas compromettre la suite de l'opération suivie en direct depuis la salle de crise de la Maison-Blanche, où la tension est immortalisée par cette photo.

Pete Souza/AP
La cellule de crise à la Maison Blanche (2011)Pete Souza/AP

20 minutes après leurs arrivée, les militaires des forces spéciales américaines annoncent avoir trouvé et tué Oussama Ben Laden.

Peu avant minuit à Washington, Barack Obama annonce au monde entier la mort du chef d'Al Qaida qui a été identifié par des analyses corporelles et ADN. Sa dépouille sera immergée en mer d'Arabie, Washington cherchant ainsi à éviter qu'une sépulture terrestre ne serve de lieu de pèlerinage pour ses partisans.