Baléares : Magaluf attend fébrilement le retour des Britanniques

Baléares : Magaluf attend fébrilement le retour des Britanniques
Tous droits réservés Francisco Ubilla/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'archipel espagnol continue de souffrir de la chute du tourisme. A l'approche de l'été, elle espère bien être sur la liste des destinations "vertes" pour les étrangers

PUBLICITÉ

L'été approche et c'est peu dire que Majorque attend avec impatience le retour des touristes étrangers. A Magaluf, station balnéaire bien connue des Baléares, la fréquentation des Britanniques a chuté de plus de 80% l'an dernier. Aujourd'hui encore, les touristes se font très rares alors que la pandémie joue les prolongations. Or, le retour des visiteurs est vital pour l'économie nous dit ce propriétaire d'un fast-food, Diego Belmonte, "c'est très important si je veux faire vivre ma famille. A Magaluf, les Britanniques sont nécessaires à 100%".

A partir de mi-mai, les Britanniques pourront de nouveau voyager mais à certaines conditions. L'archipel espagnol espère bien être sur la liste des destinations dites "vertes" qui évitent une quarantaine au retour.

Rosa Ana Morillo Rodríguez, la directrice du tourisme pour les îles Baléares, se dit très optimiste. "Nous avons les bons chiffres et les bonnes mesures en place qui nous permettront d'être considérés comme "vert". Et Majorque est une destination tellement importante pour le Royaume-Uni".

Outre le retour des Britanniques, l'archipel attend également celui des Allemands. La vie nocturne elle aussi devra attendre. Pour l'heure, un couvre-feu est toujours en vigueur entre 22 heures et 6 heures du matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Espagne réclame 94 782,47 € à un Britannique pour une plaisanterie de mauvais goût

L'Espagne saisit 720 kg de cocaïne

La guerre des transats : les touristes se battent pour une place au bord de la piscine