DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Lumière sur les salles obscures : en France, les cinémas se préparent à rouvrir

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy
euronews_icons_loading
Une salle de cinéma à Rome (Italie) le 26 avril
Une salle de cinéma à Rome (Italie) le 26 avril   -   Tous droits réservés  Cecilia Fabiano/LaPresse
Taille du texte Aa Aa

A Paris, ce sont les derniers préparatifs avant la réouverture mercredi prochain des salles de cinéma.

"Rouvrir une salle de cinéma, c’est une joie"

Après plus de six mois de fermeture, il faut installer les affiches, tester l'éclairage et tout le matériel de projection. Les gérants des salles s'activent avant le retour du public, d'autant qu'ils devront faire respecter un protocole sanitaire strict : la jauge sera dans un premier temps limitée à 35 % et pourra passer à 65 % le 9 juin, si la situation sanitaire le permet.

Pour, Mathieu Guetta, directeur du cinéma "Majestic Bastille", cette réouverture sonne comme une renaissance, pour les professionnels du secteur comme pour les spectateurs :

"Rouvrir une salle de cinéma, c’est une joie et c’est drôle parce qu’il suffit de changer une affiche sur la façade pour que tout d’un coup les gens s’arrêtent et manifestent leur impatience de revoir des films en salle (...) Je pense qu’il faudra compter sur l’intelligence collective, que les gens comprennent que dans une file d’attente il faut encore garder ses distances, que pendant un film il faut garder son masque, que dans la salle il faut pouvoir tenir deux fauteuils entre chaque spectateurs ou groupe de six spectateurs."

Je pense qu’il faudra compter sur l’intelligence collective.
Mathieu Guetta
Directeur du cinéma "Majestic Bastille"

Embouteillage pour la programmation

Cette réouverture constitue aussi un défi en terme de programmation : entre les films qui étaient à l'affiche avant la fermeture des salles et ceux qui sortent sur les écrans, il risque d'y avoir embouteillage :

Eric Jolivalt est directeur de la programmation pour "Dulac Cinémas" : "Là, avec tous les films qui vont arriver en juin, qui sont vraiment géniaux, et le Festival de Cannes qui va arriver la première quinzaine de juillet et qui va en plus mettre l’accent sur le cinéma, je pense qu’il y aura vraiment un été très cinéma et qu’on va pouvoir aborder le mois de septembre un peu plus serein et avec les films d’octobre-novembre-décembre qui, je le rappelle, sont une grande période pour le cinéma."

Côté billetterie, les salles s'attendent à un lent redémarrage. En plus d'une jauge limitée, elles devront aussi faire avec un couvre-feu à 21h00, qui doit être décalé à 23h00 le 9 juin.