DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le principal média indépendant bloqué au Bélarus, son siège perquisitionné

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le principal média indépendant bloqué au Bélarus, son siège perquisitionné
Tous droits réservés  STRINGER/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

C'est le principal média indépendant au Bélarus, et l'un des sites les plus consultés dans le pays. Depuis ce mardi matin, TUT.BY est inaccessible depuis le Bélarus, mais aussi la Russie ou la France.

Un peu plus tôt, une série de perquisitions a été organisée au siège du média, ainsi qu'aux domiciles de plusieurs de ses journalistes, notamment de la rédactrice en chef Marina Zolotova. La cheffe de l'opposition en exil, Svetlana Tikhanovsakïa, a apporté son soutien au média et aux journalistes sur Twitter. "La répression contre le site TUT.BY est une tentative claire de détruire les restes de médias indépendants au Belarus, qui couvrent courageusement la réalité brutale et la situation sur le terrain", écrit-elle sur le réseau social.

Dans un communiqué, les autorités bélarusses ont indiqué que la direction de TUT.BY était visée par une procédure pénale pour "fraude fiscale".

Le média d'opposition est depuis plusieurs mois dans le viseur du gouvernement. Début décembre, le ministère de l'Information avait déclaré que le média diffusait des informations inexactes portant atteinte aux intérêts de l'État.

TUT.BY a largement couvert ces derniers mois le vaste mouvement de contestation contre le président bélarus Alexandre Loukachenko, mais aussi la répression qui a suivi. Au moins 4 personnes sont mortes, 4 000 ont été blessées et plus de 30 000 ont été arrêtées depuis le début du mouvement en mai dernier.