DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

Retrouvailles : les restaurateurs français reprennent du service, les clients sont au rendez-vous

euronews_icons_loading
Yannis Rousseau, un restaurateur de retour au comptoir
Yannis Rousseau, un restaurateur de retour au comptoir   -   Tous droits réservés  Cleared
Taille du texte Aa Aa

Pousser de nouveau la porte du restaurant, un plaisir que se sont offert les Français ce mercredi, ils ont pris d'assaut les terrasses. Yanis Rousseau accueille ses clients, pour la plupart des habitués, dans la banlieue de Lyon. Il suit le protocole imposé par le gouvernement : uniquement du service en terrasse, un espace à moité plein, et des tables de 6 au maximum. Après presque 7 mois d'absence, l'émotion est partagée

"La solidarité de notre clientèle fidèle, c'est vraiment top top, s'enthousiame Yannis Rousseau, le gérant de la Chopinette. On a eu des appels ce matin de soutien, pour des réservations, et des gens qui nous ont juste appelé pour nous souhaiter une bonne reprise. On s'est vraiment rendu compte que les gens nous aimaient, qu'on était utile aux gens. Où se crée le lien social ? C'est dans les bistrots les restaurants."

Pour les prochains jours, La Chopinette, ouverte il y a trois ans, fait carton plein du côté des réservations. Pour les fidèles, il était impensable d'attendre plus longtemps.

"A nouveau un restaurant, à nouveau des moments de plaisir, des bonnes odeurs, à nouveau des bons plats, ça fait du bien ça nous a manqué", dit un client.

"On est venu soutenir nos commerçants, pour les aider à reprendre correctement, pour leur rendre la gentillesse qu'ils avaient avec nous", dit un autre.

A quelques kilomètres de là dans les rues de Lyon les terrasses sont bondées. Les restaurateurs assurent respecter la jauge. La police municipale patrouille, mais l'humeur semble à la clémence, face à des clients bien décidés à profiter coûte que coûte, même si trouver une place libre a été difficile.

Car consommateurs comme professionnels se demandent combien de temps cette liberté va durer. Les restaurateurs qui ont plutôt bien survécu au confinement grâce aux aides de l'Etat se retrouvent confronté à un autre problème :

"Les gens qui travaillaient dans la restauration et notamment chez moi, nous explique Philippe Langlois, gérant de "L'épicerie bistrot de tartines" ont trouvé du travail à l'extérieur dans le domaine médical, par exemple. Aujourd'hui trouver le personnel c'est pas simple, on va réembaucher."

Ce mercredi, la France a aussi rouvert ces magasins, ces cinémas, musées et ses lieux de spectacles, avec des jauges réduites, mais avec la prudence en arrière-fond.