DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Babyboom : la Norvège constate une hausse inhabituelle des naissances pendant la crise du Covid-19

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Sebastian, un bébé-confinement en Norvège
Sebastian, un bébé-confinement en Norvège   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Un petit bébé baille dans les bras de sa mère, c'est Sebastian, trois mois. Un enfant qui a profité du Covid-19 pour pointer le bout de son nez. En Norvège, la crise sanitaire n'a pas ralenti les naissances, comme dans la plupart des autres pays, bien au contraire !

_ "Je voulais un autre bébé et j'ai senti que c'était le bon moment pour avoir un deuxième bébé, _ raconte sa mèreTina Skarbøe. Je ne voulais pas que cette vie s'arrête à cause de la pandémie."

les périodes d'insécurité économique ont un impact négatif sur les naissances. 13 700 enfants sont nés en Norvège au cours des trois premiers mois de 2021. C'est presque 700 naissances de plus qu'au premier trimestre de 2020.

_"Cela pourrait signifier que la sécurité économique et les programmes d'aide sociale ont eu de l'importance pendant la pandémie, et ont conduit les gens à choisir d'avoir des enfants malgré tout, _ constate Ane Margrete Tømmerås, conseillère en statistiques démographiques, chez Statistics Norway. Dans les pays qui ont été plus durement touchés par la pandémie, comme l'Espagne et l'Italie, la fécondité a diminué."

Après plus de 10 ans de baisse des taux de natalité en Norvège, la Première ministre peut être satisfaite. Lors de ces voeux en 2019 Erna Solberg avait réclamé au Norvégiens de faire plus d'enfants.

Des tendances similaires sont observées en Finlande, en Suède et aux Pays-Bas.