DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : les pays européens poursuivent la levée des restrictions, sous certaines conditions

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : les pays européens poursuivent la levée des restrictions, sous certaines conditions
Tous droits réservés  Rafael Yaghobzadeh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Etre vacciné contre le Covid19 sur son lieu de travail, cela sera bientôt possible pour nombres d'employés en Allemagne. A partir de juin, les médecins du travail rejoindront officiellement la campagne de vaccination nationale, donnant un nouveau coup d'accélérateur à la distribution des doses qui repose actuellement sur les vaccinodromes municipaux et les cabinets médicaux.

Plusieurs entreprises le proposent déjà à leur salarié, comme la Deutsche Bahn, Volkswagen ou le groupe de chimie Evonik. "L'envie de se faire vacciner est énorme. Le matin, je suis interpellée par des salariés qui me demandent quand est-ce qu'on commence !", se félicite Kerstin Oberhaus, directrice du site d'Evonik installé dans un parc technologique qui compte douze entreprises employant 5 550 personnes.

Dans la cantine du campus, une aile a laissé place à un centre médical avec point accueil, trois cabines pour les entretiens préalables et autant pour l'administration de la piqûre. Dans la phase pilote, seules quelques centaines de doses sont prévues pour des salariés prioritaires, mais la cadence va augmenter quand la campagne officielle démarrera en juin : "Nous pourrons alors vacciner environ 1100 personnes par semaine", explique Christine Busch, docteure du travail chez Evonik, multinationale livrant notamment des lipides à l'alliance BioNTech-Pfizer pour la fabrication de leur vaccin anti-Covid.

La Hongrie pour sa part poursuit la levée des restrictions, alors que plus de 5 millions de personnes ont été totalement vaccinées, soit la moitié de la population.

Les événements culturels et sportifs réunissant plus de 500 personnes sont désormais autorisés pour les Hongrois présentant leur certificat de vaccination. Autre changement : le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces publics, comme l'a annoncé sur Facebook le Premier ministre hongrois, Victor Orban : "Cela signifie que nous pouvons dire au revoir à nos masques, c'est tout. Mon cher masque, au revoir.", déclare-t-il dans une vidéo.

Les Autrichiens ont, eux, profité du long weekend de Pentecôte pour retrouver les restaurants, les hôtels et les lieux de culture et de sport, qui ont rouvert mercredi dernier. A Bad Waltersdorf, 300 personnes ont ainsi pu profiter des joies du Spa, avec un taux d'occupation d'un tiers seulement pour l'établissement et des conditions d'accueil strictes : seules les personnes vaccinées ou testées négatives ont pu réserver une chambre.

En République Tchèque enfin, une nouvelle levée des restrictions est prévue ce lundi, avec notamment la réouverture des hôtels, auberges et autres établissements d'hébergement. Mais là encore, les voyageurs devront présenter un certificat de vaccination ou un test négatif. Les événements culturels pourront aussi reprendre, avec une jauge maximale de 1000 personnes en extérieur, et de 500 en intérieur.