EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Hong Kong : elle voulait commémorer Tiananmen, elle se fait arrêter

Chow Hang-tung (à gche), vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, à l'origine de l'organisation chaque 4 juin d'une commémoration des événements de Tiananmen - le 02/05/2021
Chow Hang-tung (à gche), vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, à l'origine de l'organisation chaque 4 juin d'une commémoration des événements de Tiananmen - le 02/05/2021 Tous droits réservés Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La militante pro-démocratie Chow Hang Tung a été interpellée à l'aube à Hong Kong. Elle fait partie de ceux qui, chaque année, organisent la commémoration des événements de Tiananmen, le 4 juin.

PUBLICITÉ

A Hong Kong, arrestation d'une militante pro-démocratie. Elle fait partie de ceux qui, chaque année, organise la commémoration des événements de Tiananmen, le 4 juin.

A Hong Kong, une des figures du mouvement pro-démocratie a été arrêtée ce vendredi matin. Une arrestation qui survient le jour de la commémoration du soulèvement étudiant de Tiananmen en 1989.

Chow Hang Tung a été interpellée à son domicile à l'aube. Cette avocate, vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, fait partie de ceux qui, chaque année, organise une veillée aux bougies pour commémorer les événements de Tiananmen.

Le 4 juin 1989, l'armée chinoise avait été mobilisée pour écraser dans le sang un mouvement étudiant à Pékin.

La veillée aux bougies et le Covid

Et si le rappel de ces événements est interdit en Chine continentale, en revanche, des rassemblements sont tolérés ici à Hong Kong. Du moins, étaient tolérés. Car désormais, ce n'est plus le cas. Officiellement pour des raisons sanitaires, à cause de la crise du Covid-19.

Mais de nombreux experts estiment qu'il s'agit là d'un faux prétexte. Et de souligner le recul des libertés à Hong Kong.

Les militants pro-démocratie y voient le signe d'une emprise toujours plus grande de Pékin sur l'ancienne colonie britannique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

33 ans après le massacre de Tiananmen, une commémoration passée sous silence

La majorité des Hongkongais ont décidé de s'abstenir au scrutin réservé aux "patriotes"

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine