DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Hong Kong : elle voulait commémorer Tiananmen, elle se fait arrêter

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Chow Hang-tung (à gche), vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, à l'origine de l'organisation chaque 4 juin d'une commémoration des événements de Tiananmen - le 02/05/2021
Chow Hang-tung (à gche), vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, à l'origine de l'organisation chaque 4 juin d'une commémoration des événements de Tiananmen - le 02/05/2021   -   Tous droits réservés  Kin Cheung/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A Hong Kong, arrestation d'une militante pro-démocratie. Elle fait partie de ceux qui, chaque année, organise la commémoration des événements de Tiananmen, le 4 juin.

A Hong Kong, une des figures du mouvement pro-démocratie a été arrêtée ce vendredi matin. Une arrestation qui survient le jour de la commémoration du soulèvement étudiant de Tiananmen en 1989.

Chow Hang Tung a été interpellée à son domicile à l'aube. Cette avocate, vice-présidente de l'Alliance Hong Kong, fait partie de ceux qui, chaque année, organise une veillée aux bougies pour commémorer les événements de Tiananmen.

Le 4 juin 1989, l'armée chinoise avait été mobilisée pour écraser dans le sang un mouvement étudiant à Pékin.

La veillée aux bougies et le Covid

Et si le rappel de ces événements est interdit en Chine continentale, en revanche, des rassemblements sont tolérés ici à Hong Kong. Du moins, étaient tolérés. Car désormais, ce n'est plus le cas. Officiellement pour des raisons sanitaires, à cause de la crise du Covid-19.

Mais de nombreux experts estiment qu'il s'agit là d'un faux prétexte. Et de souligner le recul des libertés à Hong Kong.

Les militants pro-démocratie y voient le signe d'une emprise toujours plus grande de Pékin sur l'ancienne colonie britannique.