EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Tourisme : douche froide pour les vacanciers Britanniques au Portugal

Tourisme : douche froide pour les vacanciers Britanniques au Portugal
Tous droits réservés Ana Brigida/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Ana Brigida/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni rétablit à partir de mardi une quarantaine obligatoire pour les passagers venant du Portugal. En cause : un rebond des cas de Covid-19 et la présence d'un nouveau variant.

PUBLICITÉ

Une ombre sur les vacances des Britanniques venus profiter des plages du Portugal. Le Royaume-Uni a en effet décidé de réinstaurer la quarantaine obligatoire pouvant durer jusqu'à dix jours pour les passagers arrivant du pays. La mesure s'appliquera à partir de ce mardi.

La nouvelle a également fait l'effet d'une douche froide pour les commerces et restaurants portugais affectés par des mois de fermeture et dont les Britanniques représentent une bonne part de la clientèle.

"On nous a dit que c'était bon, qu'on pouvait réserver nos vacances, il fallait juste dépenser de l'argent pour faire des tests de dépistage. C'est de l'argent et beaucoup de tracas réaliser ces tests. Et, maintenant on va revenir et on nous dit, non, vous êtes sur la liste orange", s'indigne Jamie, en vacances dans l'Algarve.

L'Espagne fait également partie de cette liste. Mais l'espoir renaît néanmoins car à partir de lundi, les frontières du pays seront de nouveau ouvertes à toutes les personnes vaccinées du monde entier. A Torremolinos, haut lieu du tourisme sur la Costa del Sol, on a bien besoin du retour des étrangers.

"La situation est vraiment mauvaise ici à Torremolinos et dans toute la région de Malaga", indique Cristian Martin, un serveur, "mais maintenant les gens commencent à sortir la tête de l'eau petit à petit".

Les Britanniques représentent un tiers des visiteurs de Torremolinos en temps normal. Si leur absence pourrait se faire sentir, dans tous les cas, l'Espagne attend 45 millions de visiteurs étrangers cette année, soit plus du double par rapport à l'an dernier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tourisme de masse en Espagne : les îles Baléares happées vers le fond ?

Face l'hypertourisme, la ville d'Athènes réfléchit à des solutions plus durables

Le secteur hôtelier parisien fait grise mine à l'approche des Jeux Olympiques