DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cimenter les liens poltiques et commerciaux entre l'UE et les Etats-Unis

Par Stefan Grobe
euronews_icons_loading
Cimenter les liens poltiques et commerciaux entre l'UE et les Etats-Unis
Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Quatre mois après son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump était accueilli pour ce qui était alors le dernier sommet entre l'Union européenne et les Etats-Unis. La rencontre n'avait pas été particulièrement fructueuse il s'agissait surtout du calme avant la tempête.

Le partenariat transatlantique a alors enchainé les déconvenues. Les 27 et Washington veulent maintenant remettre les compteurs à zéro. La priorité désormais est la levée des tarifs douaniers décidés par l'ancien président américain sur l'acier et l'aluminium européen et la fin des mesures de rétorsion appliquées par l'Union. Washington semble désormais renvoyer la balle dans le camp de la Chine. "Le vrai problème ce n'est pas l'Union européenne en soi, c'est la Chine et sa surproduction d'acier et d'aluminium chers et sales qui inonde nos marchés", analyse la secrétaire américaine au Commerce Gina Raimondo.

La vraie stratégie est d'avoir une Amérique forte et une Union européenne forte
Gina Raimondo
secrétaire américaine au Commerce

L'un des défis du partenariat transatlantique sera la gestion de la concurrence avec Pékin. La Chine représente un défi de taille sur les questions commerciales et technologiques. Faire face aux pratiques chinoises déloyales nécessitera un effort conjoint des Occidentaux. "Nous devons écrire ensemble les règles de conduite relatives aux technologies émergentes. Nous devons nous assurer que nous pouvons compter sur les uns et les autres pour l'approvisionnement de semi-conducteurs par exemple", explique Gina Raimondo.

Les 27 et Washington s'engagent déjà à davantage de coopération sur le climat, la pandémie ou les relations internationales. Mais le temps est essentiel. Dans quatre ans Donald Trump pourrait à nouveau présider les Etats-Unis et faire passer un autre test au partenariat transatlantique.

Journaliste • Grégoire Lory