DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Poussée du variant Delta en Europe, inquiétude autour des foules de supporteurs de foot

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Supporteurs anglais lors de l'Euro-2021, au stade de Wembley (Londres), le 01/07/2021
Supporteurs anglais lors de l'Euro-2021, au stade de Wembley (Londres), le 01/07/2021   -   Tous droits réservés  Matthew Childs/AP
Taille du texte Aa Aa

Inquiète de la progression du variant Delta en Europe, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à la vigilance, notamment lors des rassemblements de supporteurs de foot en cette période d'Euro-2021.

Les rassemblements de supporteurs durant l'Euro de foot sont-ils source de propagation du coronavirus ?

Certaines données sanitaires le laissent penser. Ainsi ces Écossais de retour de Londres, ou ces Finlandais de retour de Saint-Pétersbourg qui se sont révélés porteurs du variant Delta.

Ce jeudi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé les villes-hôtes des prochains matches de l'Euro à assurer un meilleur suivi de la circulation des spectateurs.

Un appel à la vigilance qui vaut pour tous les rassemblements estivaux, pas seulement les matchs de foot.

Plus largement, l'OMS dit craindre une nouvelle vague sur le Vieux continent.

Hans Kluge est le directeur de l'OMS Europe. Lors d'une conférence de presse ce jeudi, il a indiqué que "_l__a semaine dernière, le nombre de cas (avait) connu une hausse de 10%, en raison de l'augmentation des brassages, des voyages, des rassemblements et de l'assouplissement des restrictions sanitaires_".

Des millions de personnes ne sont pas encore vaccinées.
Le variant Delta dépasse le virus d'origine, étant plus contagieux, et cela se traduit par une hausse du nombre d'hospitalisations et de décès.
Hans Kluge
Directeur de l'OMS Europe

Vaccination obligatoire ?

Face à la menace représentée par le variant Delta, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a apporté une note rassurante. Elle estime que deux doses de vaccin semblent protéger contre ce variant.

Par ailleurs, en France, les autorités étudient de plus en plus sérieusement la possibilité de rendre obligatoire la vaccination pour tous les soignants. Une annonce pourrait même intervenir avant septembre, assure le gouvernement, même si une telle mesure n'est pas simple à mettre en oeuvre.

Une consultation sur le sujet va être lancée "dans les jours qui viennent" avec les associations d'élus locaux et les présidents de groupes parlementaires, a annoncé mercredi le Premier ministre Jean Castex.