DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Merci aux soignants" : 10 000 soignants à Solidays, la vaccination obligatoire en toile de fond

Access to the comments Discussion
Par Sandrine Delorme
euronews_icons_loading
Mini-festival Solidays, édition spéciale soignants, 4 juillet 2021
Mini-festival Solidays, édition spéciale soignants, 4 juillet 2021   -   Tous droits réservés  STEPHANE DE SAKUTIN/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Dire "Merci aux soignants"... Cette année, l'association Solidarité Sida avait réservé un mini-festival Solidays aux soignants pour les remercier de leur implication dans la lutte contre le Covid-19.

Ils étaient 10 000 à avoir répondu présents. Les participants ont été tirés au sort après s’être inscrits en ligne. Ils pouvaient s'y rendre, accompagnés de la personne de leur choix, Pass sanitaire en main.

Une dizaine d’artistes se produisaient sur scène à l'Hippodrome de Paris-Longchamps : de -M-, à Yaël Naïm et David Donatien en passant par Youssoupha et Amadou et Mariam.

Le temps d'une journée, ils ont pu relâcher la pression :

"Cela fait toujours plaisir, on a eu une année difficile, c'est sympa d'avoir beaucoup de retour, il y avait eu les applaudissements, on a eu des passe-droits pour les courses et là, cette édition spéciale de Solidays, c'est sympa, ça montre un peu de reconnaissance, parce qu'on en a chié."

Cette édition spéciale de Solidays, c'est sympa, ça montre un peu de reconnaissance, parce qu'on en a chié

Occupant le terrain en plein débat sur la vaccination obligatoire des soignants, le ministre français de la santé Olivier Véran s'est rendu à Solidays pour faire passer plusieurs messages :

Demander à des soignants de se vacciner, c'est leur demander d'aller au bout de leur engagement au service de leur malades
Olivier Véran
Ministre français de la Santé

"Demander à des soignants de se vacciner, c'est leur demander d'aller au bout de leur engagement au service de leur malades et de la santé des gens qu'ils ont choisi de protéger. Encore une fois, la vaccination obligatoire pour les soignants, ce n'est pas une nouveauté."

"Quand j'entends des gens me dire on se fera vacciner en septembre parce qu'on va passer l'été tranquille, primo, la vaccination ça prend 10 minutes, ça ne vous coûte pas d'argent (...) et ça vous permet ensuite vous protéger vous-même et de protéger les autres, on ne veut pas de nouvelle vague et on a aujourd'hui la possibilité de l'éviter. "

Les demandes des médecins

Le débat sur la vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 s'est poursuivi tout le weekend en France et l'exécutif va multiplier les consultations cette semaine. Un projet de loi pourrait naître...

Dans une tribune au Journal du Dimanche, 96 médecins, dont des chefs de service devenus des figures médiatiques de la pandémie, ont demandé au gouvernement "de prendre dès à présent la décision d'obligation vaccinale" pour tout salarié d'un Ehpad ou d'un hôpital "(s')exposant ou exposant les personnes dont elle est chargée à des risques de contamination" au Covid-19.

Ils veulent une mesure "effective avant le début du mois de septembre" pour "éviter une quatrième vague", alors que la progression rapide du variant Delta a poussé l'exécutif à relancer ce débat en raison de taux de vaccination de 57% dans les Ehpad et 64% à l'hôpital selon la Fédération hospitalière de France.

Sources additionnelles • AFP TV