DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les eurodéputés veulent sanctionner la Hongrie pour sa loi anti-LGBT

Par Sandor Zsiros  & Euronews
Les eurodéputés veulent sanctionner la Hongrie pour sa loi anti-LGBT
Tous droits réservés  ATTILA KISBENEDEK/AFP
Taille du texte Aa Aa

Une large coalition au Parlement européen critique la loi hongroise contre la communauté LGBT. A l'origine le texte devait protéger les enfants contre la pédophilie mais des amendements ont élargi sa portée jusqu'à prévenir toute promotion de l'homosexualité auprès des mineurs.

Les eurodéputés réclament le retrait de la législation et demandent à la Commission européenne de recourir à l'article 7 du traité sur le fonctionnement de l'UE qui peut entrainer la suspension du droit de vote d'un Etat membre. "Les gouvernements doivent choisir de quel côté de l'histoire ils veulent se trouver et voter pour l'article 7", insiste l’eurodéputée Sophie In’t Veld (Renew Europe).

Nous pouvons déjà féliciter Viktor Orban pour avoir remporté le championnat d'Europe des lois les plus homophobes du continent
Sophie In't Veld
eurodéputée

Les sociaux-démocrates accusent le gouvernement hongrois d'utiliser cette affaire pour détourner l'attention politique à l'approche des élections législatives l’année prochaine en Hongrie. Pour Marc Angel (S&D) cela permet au Premier ministre hongrois de passer sous silence les accusations de corruption. "Lors des dernières élections Viktor Orban a visé les réfugiés, il tape sur un autre groupe vulnérable : les personnes LGBT", explique le parlementaire luxembourgeois.

Pour les eurodéputés hongrois membres du parti au pouvoir à Budapest cette affaire relève de la politique intérieure et n'a rien d'homophobe. "C'est une tendance que l'on voit en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis où différentes ONG organisent des rencontres dans des maternelles et des écoles pour parler de sexualité, d'homosexualité, de changement de genre, de traitements hormonaux, de choses comme ça et nous pensons que c'est un problème", répond Balázs Hidvéghi (Fidesz).

La résolution du Parlement demande une action juridique et la suspension des fonds européens à destination de la Hongrie si la loi n'est pas retirée. Avec le soutien de cinq groupes politiques l'appel devrait être adopté sans encombre lors du vote jeudi en plénière.