DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quinzaine des réalisateurs : Frederick Wiseman reçoit le Carrosse d'or

Par Frédéric Ponsard
euronews_icons_loading
Frederick Wiseman à Cannes, au micro d'Euronews
Frederick Wiseman à Cannes, au micro d'Euronews   -   Tous droits réservés  Capture d'écran Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le Festival de Cannes, ce n'est pas seulement la sélection officielle. Ce mercredi avait lieu la cérémonie d'ouverture de la 53e Quinzaine des réalisateurs, une compétition parallèle née après les événements de 1968 en France, sous la houlette des enfants terribles de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard et François Truffaut.

De Coppola à Ken Loach, en passant par Agnès Varda, Jim Jarmush ou Gaspar Noé, tous les grands réalisateurs ont présenté ici leurs films.

"C'est une sélection qui, depuis sa naissance, cherche à mettre en valeur des visions singulières et souvent en rupture avec les codes de narration établi. A la Quinzaine, on essaye de rester fidèle à ce concept, rester fidèle à cette mission initiale et, chaque année, redonner une nouvelle pertinence à la sélection de la Quinzaine, et une nouvelle complémentarité par rapport au reste du Festival de Cannes", explique à notre micro Paolo Moretti, délégué général de la Quinzaine des réalisateurs depuis trois ans.

Chaque année, les réalisateurs récompensent l'un des leurs en lui décernant un Carrosse d'or. Après Martin Scorsese et John Carpenter, c'est Frederick Wiseman, peut-être le plus grand des documentaristes américains qui reçoit cette année à 91 ans cet honneur.

Son dernier film, "Monrovia, Indiana" est une plongée au cœur de l'Amérique du Midwest, sans les filtres habituels, entre sociologie et cinéma. La projection de son œuvre monumentale a été saluée par une longue standing ovation.

"Je travaille dans l'isolement et je n'ai pas beaucoup de contacts avec les gens du monde du cinéma. C'est donc très agréable pour moi que mon travail soit reconnu par des personnes qui comprennent ce que je fais. J'ai été très heureux, j'ai eu cette surprise, c'est un grand honneur, vous savez, la reconnaissance de ce que j'ai fait pendant les 50 dernières années, donc je suis très honoré de le recevoir", s'est réjoui Frederick Wiseman sur Euronews.

Du côté de la compétition, la Quinzaine s'est ouverte avec le film d'Emmanuelle Carrère, "Ouistreham", avec dans le rôle-titre Juliette Binoche, retenue sur un tournage au Mississipi mais présente par visio-conférence.

Le film est tiré de l'enquête autobiographique de la journaliste du Monde Florence Aubenas. Juliette Binoche joue le rôle d'une écrivaine qui va se faire passer pour une femme de ménage pour mieux comprendre ce qu'elle peut vivre.

Au total, 24 films sont en compétition dans la Quinzaine, venus de tous les continents, et offrant une autre vision du cinéma.