EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Bulgarie : législatives anticipées à l'issue incertaine dimanche

Bulgarie : législatives anticipées à l'issue incertaine dimanche
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le pays le plus pauvre de l'Union européenne semble prêt à tourner la page Boïko Borissov. Le principal challenger, Slavi Trifonov, est une star de la télévision.

Des législatives anticipées à l'issue incertaine se tiennent dimanche en Bulgarie. Une seule chose est sûre, pour la première fois depuis une décennie, l'ex-Premier ministre, Boïko Borissov, est en mauvaise posture.

PUBLICITÉ

L'ampleur des scandales de corruption visant l'homme fort du pays depuis dix ans, Boïko Borissov, devrait l'empêcher de revenir au pouvoir. Gerb, le parti conservateur de l'ancien garde du corps n'a pas réussi à trouver d'alliés pour continuer à gouverner, à l'issue d'un premier scrutin en avril dernier. D'où ces nouvelles élections.

Et tous les regards se tournent maintenant vers Slavi Trifonov. Il y a un an, ce chanteur et présentateur télé a crée son propre parti au nom singulier "Ima takouv narod" autrement dit "Il y a un tel peuple". Fort d'un discours anti-système, son parti a crée la surprise en se hissant à la deuxième place du scrutin en avril.

Qui sortira vainqueur cette fois des urnes ? Difficile à dire tant les sondages prédisent de nouveau un Parlement morcelé. "Deux tendances claires se sont dégagées au cours des deux derniers mois", explique Dimitar Ganev, analyste politique, "d'une part l'érosion du soutien au parti GERB, principalement due aux actions du gouvernement intérimaire, et une légère - mais nette - croissance de "Il y a un tel peuple". Nous pou vons nous attendre à un résultat plus faible pour le GERB et à un résultat plus élevé pour "Il y a un tel peuple"".

Les socialistes, eux, ont réalisé en avril leur score le plus faible dans l'histoire post-communiste de la Bulgarie. Leur dirigeante Kornelia Ninova estime déjà que le pays est entré dans une crise politique. Les analystes tablent sur "des majorités fragiles et des coalitions instables", de mauvais augure pour le pays considéré comme le plus pauvre de l'Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu

Scandale en Espagne : la démission de Pedro Sánchez dans la balance