EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Argentine : option "X" pour les non-binaires sur les papiers d'identité

Argentine : option "X" pour les non-binaires sur les papiers d'identité
Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Anne Devineaux avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ni "Masculin", ni "féminin", les Argentins ont le choix de ne pas se reconnaître dans ces catégories grâce à une nouvelle mention "X" sur leur carte d'identité et leur passeport

L'Argentine reconnaît l'identité des non-binaires officiellement à travers les documents d'identité. Une première en Amérique latine.

PUBLICITÉ

En Argentine, les documents d'identité offrent depuis mercredi une nouvelle option pour indiquer le sexe du détenteur sur les documents d'identité.

Ceux qui ne se reconnaissent pas dans la distinction "masculin" "féminin" pourront cocher une mention "X" pour leur carte d'identité et leur passeport. C'est une première en Amérique latine. "La nomenclature +X+ dans le champ +sexe+" comprendra les significations suivantes : non-binaire, indéterminé, non spécifié, indéfini, non renseigné, auto-perçu, non consigné ; ou une autre signification dans laquelle la personne qui ne se sent pas incluse dans le binôme homme/femme pourra être identifiée", peut-on lire dans le décret présidentiel publié mercredi au Journal officiel.

La Fédération argentine LGBT a salué une "avancée historique" sur la voie d'une réelle égalité des droits grâce au "militantisme des associations". "Bien que l'utilisation du +X+ ne soit pas totalement inclusive dans la reconnaissance du large éventail d'identités qui existent, c'est un pas important", indique la Fédération dans un communiqué.

Le pays sud-américain, pionnier en la matière, avait déjà adopté en 2010 une loi reconnaissant le mariage homosexuel, puis en 2012 une autre permettant un changement d'identité. Depuis septembre 2020, un 1% des emplois publics sont réservés aux transgenres.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestations à Buenos Aires contre les lois Milei

À Buenos Aires des manifestants exigent la distribution de vivres aux soupes populaires

Le nouveau président argentin Javier Milei face à une première grève d'ampleur