DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nigéria : 28 lycéens libérés sur les 121 enlevés

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Nigéria : 28 lycéens libérés sur les 121 enlevés
Tous droits réservés  AP Photos/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A Chikun, dans le nord du Nigéria, 28 lycéens ont enfin été libérés. Le 5 juillet dernier, des hommes armés ont kidnappé 120 élèves dans leur dortoir au lycée Bethel Baptiste en pleine nuit. Tous âgés entre 10 et 19 ans.

Les responsables de l'église ont remis ces enfants à leurs parents à l'école dimanche. Mais le révérend Israel Akanji, président de la Convention baptiste, a déclaré que plus de 80 autres enfants sont toujours détenus par les hommes armés.

Demande de rançon

Jusqu'à présent, 34 enfants enlevés à l'école le 5 juillet ont été soit relâchés, soit se sont échappés de la garde des hommes armés. On ne sait pas quand les autres enfants seront libérés. Les hommes armés auraient exigé 500 000 nairas (environ 1 200 dollars) pour chaque étudiant.

Des victimes errant dans la brousse

Un porte-parole de la police nigériane, Mohammed Jalige, a déclaré que les forces de sécurité et les forces de défense civile effectuaient une patrouille de sauvetage de routine le 12 juillet dans les forêts près du village de Tsohon Gaya lorsqu'elles ont trouvé trois victimes kidnappées épuisées errant dans la brousse. Deux autres étudiants se sont échappés le 20 juillet lorsqu'on leur a ordonné d'aller chercher du bois de chauffage dans une forêt voisine.

Enlèvements massifs

Des hommes armés appelés bandits ont mené cette année une série d'enlèvements massifs dans des écoles du nord du Nigéria, principalement à la recherche de rançons.

Le président nigérian Muhammadu Buhari, qui a remporté les élections dans l'espoir qu'il s'attaquerait aux problèmes de sécurité du Nigéria, n'a pas été en mesure de faire grand-chose pour faire face aux cas croissants d'enlèvements massifs dans les écoles nigérianes