DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Australie va indemniser les aborigènes de "la génération volée"

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux avec AFP
euronews_icons_loading
Une femme aborigène avec ses enfants, à Warburton en 1957
Une femme aborigène avec ses enfants, à Warburton en 1957   -   Tous droits réservés  AP/AP
Taille du texte Aa Aa

L'Australie va dédommager les membres de "la génération volée", ces aborigènes arrachés enfants à leur foyer pour être placés dans des familles blanches.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé ce jeudi que 378,6 millions de dollars australiens (236 millions d'euros) seraient alloués pour réparer les dommages humains causés par la politique d'assimilation. Chaque bénéficiaire recevra un paiement de 75 000 dollars australiens, soit 47 000 euros.

"Ce qui s'est passé est un chapitre honteux de notre histoire. Nous avons déjà fait face à cela avec des excuses nationales, mais nos actes doivent continuer à correspondre à nos paroles", a-t-il déclaré devant le Parlement_. _

"Il s'agit d'une mesure attendue depuis longtemps, qui reconnaît le lien entre la guérison, la dignité, la santé et le bien-être des membres des générations volées, de leurs familles et de leurs communautés. Il s'agit de dire formellement, non seulement que nous sommes profondément désolés pour ce qui s'est passé, mais aussi que nous allons en assumer la responsabilité."

Au total, 690 millions d'euros vont être débloqués pour lutter contre les fortes inégalités auxquelles sont toujours confrontées les Australiens autochtones qui représentent 2% de la population du pays.

Les défenseurs des droits des autochtones ont salué les annonces du gouvernement, tout en soulignant qu'elles étaient attendues de longue date. Les premières excuses officielles aux aborigènes remontent à 2008.

Les récits des souffrances causées ne sont pas simplement des histoires du passé mais des histoires qui continuent à se répercuter à travers les générations
Scott Morrison
Premier ministre australien

Les politiques d'assimilation ont duré jusque dans les années 70. De nombreux enfants ont été enlevés à leurs parents puis placés dans des orphelinats, des missions chrétiennes ou des familles d'accueil afin de les couper de leur environnement culturel. Beaucoup ont été victimes d'abus.

Aujourd'hui octogénaires, 3 600 survivants de cette "génération volée", devraient être indemnisés. Une aide financière à la "guérison" sera également allouée ainsi que la possibilité de raconter son histoire à un haut fonctionnaire et de recevoir des excuses en personne ou par écrit.