DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Été morose dans la Roya : retour dans la vallée ravagée par des inondations

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP
euronews_icons_loading
Pelleteuse en action sur le bord du torrent à Breil-sur-Roya (Sud de la France), le 12/08/2021
Pelleteuse en action sur le bord du torrent à Breil-sur-Roya (Sud de la France), le 12/08/2021   -   Tous droits réservés  VALERY HACHE/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La vallée de la Roya, ravagée par la tempête Alex en octobre dernier, est toujours en partie inaccessible. Les visiteurs reviennent au compte-goutte, au grand dam des professionnels du tourisme.

C'est une scène de vacances, courantes durant l'été : des touristes qui s'adonnent à des sports en eaux vives. Mais à y regarder de plus près, on constate que le paysage a souffert !

Nous sommes à Fontan, petit village des Alpes Maritimes, dans le sud de la France.

Cette vallée de la Roya, du nom du torrent qui y coule, a été ravagé en octobre dernier par la passage de la tempête Alex.

Bilan de ces terribles inondations : 10 morts, des disparus, et des dégâts encore bien visibles.

"50% des clientèle en moins"

Mathieu Bresson, est moniteur de canyoning à Breil-sur-Roya.

« _La crue, on voit bien l’étendue du lit, explique-t-il : elle a complètement arraché tout ce qui est arbres... Voilà, tout a changé. Donc il y a très peu d’ombre et puis il n’y a plus aucun endroit où il n’y a plus de fond, alors qu’avant on était rempli de piscines. Là, plus beaucoup d’intérêt de faire du canyoning ici. _

Le Covid n’arrange rien, mais là on est à peu près à 50% de clientèle en moins par rapport à l’année dernière. Donc là, ne serait-ce que pour les guides, nous, c’est vraiment. On fera les comptes à la fin de la saison mais pour l’instant c’est pas joli. »

L'accès à la région est toujours difficile.

Les habitants aimeraient que les belles promesses de reconstruction se traduisent en acte.

Le train des Merveilles

Seul motif de satisfaction : le train dont la circulation a pu reprendre en mai, au prix d'importants travaux.

Ce train panoramique des merveilles part de Nice et remonte toute la vallée jusqu'à Tende.

Son accès est gratuit durant tout l'été. Un geste commercial de la SNCF pour donner un coup de pouce à la vallée durement affectée par les intempéries, et inciter les visiteurs à revenir.