DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : un incendie fait rage dans le Var, des milliers de personnes évacuées

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Véhicule de pompiers déployé sur le commune de Gonfaron, dans le département du Var, pour lutter contre un feu qui fait rage dans cette région du sud de la France, le 17 août
Véhicule de pompiers déployé sur le commune de Gonfaron, dans le département du Var, pour lutter contre un feu qui fait rage dans cette région du sud de la France, le 17 août   -   Tous droits réservés  NICOLAS TUCAT / AFP
Taille du texte Aa Aa

Un violent incendie fait rage dans le département du Var, dans le sud de la France. Il s'est déclaré lundi à une centaine de kilomètre au nord-est de Toulon et a déjà parcouru 3 500 hectares dans le massif des Maures, à une trentaine de kilomètres de Saint-Tropez. Des milliers de personnes et des campings ont été évacuées par précaution dans le Var. Un important dispositif a été mis en place pour lutter contre ce feu qui n'est toujours "pas stabilisé" selon les autorités.

Les flammes ont parcouru 22 km depuis ce lundi, selon la dernière évaluation communiquée sur Twitter par les pompiers du Var. La préfecture du Var a, elle, indiqué qu'"environs 5 000 hectares" avaient brûlé.

La préfecture du Var a également indiqué que près de 900 sapeurs pompiers ainsi plus d'une dizaine de bombardiers d'eau (avions et hélicoptères) sont mobilisés pour lutter contre ce feu qui restait à 9h ce matin "toujours actif". Les autorités ont également ajouté que la circulation restait coupait sur de nombreux axes.

NICOLAS TUCAT/AFP
Pompiers luttant contre un incendie ravageant la végétation dans les environs de la commune de Gonfaron, dans le sud de la France, le 17 août 2021.NICOLAS TUCAT/AFP

"Le feu n’est toujours pas maîtrisé à l'heure actuelle", a complété un responsable de la communication des pompiers au poste de commandement installé sur la commune du Luc (Var). Les soldats du feu craignent que le sinistre ne se renforce dans la journée : en raison des températures élevées et du mistral, "les flammes ont progressé à 4 km/heure alors qu'habituellement c'est 1 km par heure".

Des pompiers venant d'autres département français avait été envoyés en renfort, préventivement, dans le sud le 15 août dernier pour prêter main forte à leurs collègues varois. Des soldats du feu des Deux-Sèvres, du Rhône, de Savoie ainsi que des Landes participent donc activement aux opérations.

Les évacuations d'habitants et touristes ont eu lieu dans l'arrière-pays de Cavalaire et de Saint-Tropez, notamment autour des villages de Grimaud ou de La Môle, selon une porte-parole des pompiers du Var, la commandante Delphine Vienco, Ces zones ne sont pas densément peuplées mais de nombreux touristes séjournaient dans des campings. Une centaine d'habitations ont été touchées par les flammes, selon la préfecture du Var.

Les personnes ont été mises à l'abri dans des salles municipales de la région, notamment à Bormes-les-Mimosas, proche de la résidence d'été du président français Emmanuel Macron au fort de Brégançon. Environ 1 200 personnes sont accueillies dans des gymnases et collèges, selon la mairie de la commune.

Si de nombreux pays méditerranéens ont été touchés par de graves incendies cet été – Grèce, Italie, Algérie, Espagne, Maroc –, la France et notamment la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, habituellement très touchée l'été, avait été relativement épargnée jusqu'ici. Mais ce feu devrait être l'un des plus importants de la saison dans la région.