DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un groupe de femmes manifeste à Kaboul, une première depuis le retour des talibans

Access to the comments Discussion
Par Laura Berlioz
euronews_icons_loading
Un groupe de femmes manifeste à Kaboul, une première depuis le retour des talibans
Tous droits réservés  Hamed Sarfarazi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'image était impensable il y a peu, mais elle ne convainc pas les Afghans. Un membre des talibans est interviewé par une présentatrice sur une chaîne privée. Le groupe a déclaré que les droits des femmes seront respectés mais guidés par la loi islamique. Une nuance qui renforce les inquiétudes de la population.

La crainte d'un retour à la Charia

Pour la première fois depuis le retour à Kaboul des talibans un groupe de femmes manifeste. Elles sont venues avec des banderoles devant le palais présidentiel contrôlé. Elles ont exigé que les droits des femmes afghanes soient protégés. Sous leur précédent règne, les talibans avaient imposé une version rigoriste de la loi islamique et les femmes ne pouvaient ni travailler ni étudier.

"_Les Talibans envoient des messages rassurants sur la question de la femme sur le fait de garantir les droits fondamentaux des femmes, mais leurs actions sur le terrain sont différentes. Alors les femmes afghanes ont peur. Je partage ces craintes en ayant passé mon enfance sous les talibans. Nous nous battons contre eux depuis 20 ans. Je dirais qu'ils vont adopter les mêmes politiques que pendant les débuts de leur régime mais ce sera peut-être encore plus bruta_l." redoute Hosna Jalil, ancienne vice-ministre afghane des Affaires féminines

A Hérat, des petites filles ont pu retourner en classe, vêtues d'un hijab mais beaucoup d'écoles et universités restent fermées notamment dans la capitale. Malgré les promesses des talibans, la confiance des Afghans et des Afghanes est loin d'être gagnée.