EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Retrait d'Afghanistan : les talibans et la "ligne rouge" du 31 août

Photo d'archive : Suhail Shaheen, porte-parole du bureau politique taliban, le 19/03/2021
Photo d'archive : Suhail Shaheen, porte-parole du bureau politique taliban, le 19/03/2021 Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reservedeuronews
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour les talibans, les Américains devront bien être partis d'Afghanistan le 31 août. C'est "une ligne rouge", rappelle un des responsables du mouvement islamiste, en réponse aux récents propos de Joe Biden.

PUBLICITÉ

Pour les talibans, les Américains devront bien être partis d'Afghanistan le 31 août. C'est "une ligne rouge", rappelle un des responsables du mouvement islamiste, en réponse aux récents propos de Joe Biden.

Pour les talibans, pas question que les Américains restent en Afghanistan au delà du 31 août.Réaction à la déclaration de Joe Biden. 

Le président des Etats-Unis a laissé entendre un peu plus tôt, qu'un maintien des troupes américaines pourraient être envisager, au regard du processus d'exfiltration depuis l'aéroport de Kaboul.

Suhail Shaheen est porte-parole du bureau politique taliban. « J_e pense qu'on dire ça : c'est une ligne rouge »,_ a-t-il déclaré ce dimanche soir depuis Doha (Qatar) dans une interview à la chaîne britannique Sky News. 

« Le président Biden a annoncé un retrait des soldats américains d'ici au 31 août. Alors s'ils restent davantage, cela signifie qu'ils prolongent leur occupation, alors que ce n'est plus nécessaire. Cela risque de susciter de la méfiance entre nous.

Si leur but, c'est de continuer l'occupation, cela va faire réagir. »

Depuis la prise de Kaboul par les Talibans, il y a une semaine, des milliers d'Afghans se pressent à l'aéroport dans l'espoir de fuir le pays. 

Cela a provoqué des scènes de chaos, des bousculades, et même la mort de civils, écrasés dans ces cohues.

Pour les talibans, les Etats-Unis sont "responsables" de cette situation de crise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 68 morts en Afghanistan après des crues soudaines

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire

Afghanistan : retour à Kaboul pour deux anciens prisonniers de Guantanamo