DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

85 morts, nouveau bilan du double attentat de Kaboul

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
85 morts, nouveau bilan du double attentat de Kaboul
Tous droits réservés  Khwaja Tawfiq Sediqi/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En Afghanistan, le bilan du double attentat de Kaboul s'est alourdi : au moins 85 personnes ont trouvé la mort dans les deux explosions de ce jeudi aux abords de l'aéroport de la capitale.

Le bilan des deux attentats suicides de ce jeudi à Kaboul s'est alourdi. On parle désormais de 85 morts au moins, plusieurs blessés ayant succombé dans les heures qui ont suivi les deux explosions.

Ce double attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique.

La plupart des victimes sont des civils afghans qui attendaient là, dans l'espoir d'accéder à l'aéroport et de monter dans un avion pour fuir le pays.

Treize militaires américains, chargés de sécuriser l'aéroport, ont également été tués dans cette attaque, la plus meurtrière contre l'armée américaine en Afghanistan depuis 2011.

Le président Joe Biden a promis de "pourchasser" et de "faire payer" les auteurs de ces deux attentats.

Les dernières rotations

Ce drame a tendu un peu plus l'atmosphère à l'aéroport de Kaboul.

Les talibans ont renforcé leurs contrôles aux barrages dressés près de l'aéroport.

Les avions militaires étrangers ont poursuivi ce vendredi leurs rotations.

Ce pont aérien touche à sa fin. L'Espagne a ainsi annoncé ce vendredi avoir terminé ses vols d'évacuation, tout comme l'Allemagne, le Canada et l'Australie un peu plus tôt.

La Grande-Bretagne procède à ses derniers vols de rapatriement.

La France, elle, a prévu d'arrêter ses opérations d'exfiltration ce vendredi soir, même si un délai supplémentaire n'est pas exclu, selon les dires d'un membre du gouvernement.

Les Etats-Unis ont prévu de quitter l'Afghanistan au plus tard le 31 août.

Jusque-là, ces vols d'évacuation ont permis de faire partir plus de 100 000 personnes