DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Jean-Paul Belmondo, légende du cinéma français, est mort

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Jean-Paul Belmondo, légende du cinéma français, est mort
Tous droits réservés  Francois Mori/AP
Taille du texte Aa Aa

L'acteur Jean-Paul Belmondo, monstre sacré du cinéma français, est décédé lundi à son domicile à Paris à l'âge de 88 ans, a annoncé sa famille dans un communiqué.

"Jean-Paul s’est éteint aujourd’hui (lundi). Il est parti rejoindre ses vieux complices du Conservatoire. Son sourire sincère sera toujours là", écrit dans un communiqué sa famille, évoquant la disparition de son "pilier".

L'acteur, qui avait été hospitalisé en début d'année pour une fatigue générale, est décédé entouré des siens, à son domicile parisien.

Celui qu'on surnommait "Bébel" a tourné dans 80 films et laisse derrière lui des rôles inoubliables. De "Pierrot le fou" à "L'As des as", l'acteur au charisme exceptionnel a eu l'itinéraire d'un enfant gâté du cinéma, champion du box-office, durant 50 ans de carrière.

"Il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous", a salué sur Twitter le président Emmanuel Macron.

"Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m'accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans", a déclaré son alter-égo et autre monstre sacré, Alain Delon, 85 ans.

Sa mort tourne une page majeure du cinéma français, Belmondo partant après sa bande d'amis du conservatoire, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Bruno Crémer ou encore Claude Rich... Ces dernières années, il avait dû enterrer ses complices, de Guy Bedos au meilleur ami, Charles Gérard, avec lequel il ne cessait de partager fous rires et matchs à Roland-Garros.

Sa carrière commencée sur les planches l'a mené en un demi-siècle aux sommets du box-office français, avec 130 millions de spectateurs cumulés au cinéma. Après une attaque cérébrale pendant un tournage en 2001, il restera fortement handicapé.