DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des bracelets de Marie-Antoinette bientôt aux enchères à Genève

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Bracelets de la reine de France Marie-Antoinette seront mis aux enchères le 9 novembre prochain, Genève, 8/09/2021
Bracelets de la reine de France Marie-Antoinette seront mis aux enchères le 9 novembre prochain, Genève, 8/09/2021   -   Tous droits réservés  FABRICE COFFRINI/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Ce sont des bijoux historiques qui pourraient pulvériser toutes les estimations des spécialistes.

Ces deux bracelets ont appartenu à la reine de France Marie-Antoinette, ils sont couverts d'une centaine de diamants. Placés dans un écrin bleu, marqué du nom de la reine de France, ils seront mis aux enchères publiques pour la première fois, en lot, par Christie's le 9 novembre à Genève.

"Non seulement les diamants sont extraordinaires, non seulement on se dit que Marie-Antoinette avait à un moment à ses poignets mais en plus c'est fait d'une manière... ça coule, c'est comme porter du tissu. C'est une pièce qui est extraordinaire, qui a été faite pour être portée, portée par une femme et pour être portée avec plaisir. On voyait qu'elle aimait les diamants, on voyait que c'était une passion, ça se reflète dans ces deux bracelets, c'est une partie d'histoire, c'est extraordinaire" a déclaré Marie-Cécile Cisamolo, spécialiste en bijouterie chez Christie's.

Chacun des deux bracelets est composé de trois rangées de diamants et ils peuvent être assemblés pour être portés en collier.

Capture d'écran AFP TV
Bracelets de Marie-Antoinette présentés assemblés en collier, Genève, 08/09/2021Capture d'écran AFP TV

La maison d'enchères estime qu'il y a au total entre 140 et 150 carats de diamants sur les bracelets.

Selon Christie's, les bracelets ont été commandés auprès du bijoutier Charles Auguste Boehmer à Paris en 1776 par Marie-Antoinette, devenue reine de France deux ans plus tôt.

Ils sont estimés entre 1,8 et 3,7 millions d'euros, un prix qui inclut la valeur de ces diamants de taille ancienne et donc uniques, et le fait que ces bijoux aient été commandés par Marie-Antoinette.

"Le prix total de ces bracelets à l'époque était de 250 000 livres, ce qui représente beaucoup d'argent pour l'époque. Ils ont été payés avec des pierres (précieuses) et grâce aussi à un acompte versé par le roi Louis XVI à la reine", a encore expliqué Marie-Cécile Cisamolo.

En 2018, un pendentif en diamants ayant aussi appartenu à Marie-Antoinette, orné d'une perle naturelle d'une taille exceptionnelle, avait été adjugé par Sotheby's à Genève 36 millions de dollars, alors qu'il avait été évalué entre 1 et 2 millions de dollars.

Sources additionnelles • AFP