EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

UE : "il faut discuter avec les talibans" estime Josep Borrell

UE : "il faut discuter avec les talibans" estime Josep Borrell
Tous droits réservés Julien Warnand/AP
Tous droits réservés Julien Warnand/AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le haut représentant pour la politique étrangères de l'UE s'est exprimé devant le Parlement européen lors d'un débat sur la crise en Afghanistan

PUBLICITÉ

La crise afghane est à l'agenda du parlement européen. Comment l'Europe doit-elle répondre aux défis "humanitaires" et "sécuritaires" après l'arrivée au pouvoir des talibans ? Les Eurodéputés vont discuter des multiples enjeux. Avant le début des débats, le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, a dressé un premier état des lieux.

"Les prix des denrées alimentaires augmentent. Le système financier est en chute libre. La Commission européenne a décidé de multiplier par quatre son aide, de 50 à 200 millions d'euros. C'est quatre fois plus , mais toujours une goutte d'eau dans l'océan", a-t-il souligné.

Il a aussi prôné un dialogue nécessaire avec le régime taliban, "pour avoir une chance d'influer sur les événements, nous n'avons pas d'autre option que de nous engager avec les talibans. S'engager ne signifie pas reconnaître. Non. Mais s'engager signifie parler, discuter et se mettre d'accord, quand c'est possible", a t-il dit.

Josep Borrell a aussi confirmé que les évacuations des Européens encore présents dans le pays allaient se poursuivre. La question d'éventuels flux migratoires sera par ailleurs épineuse pour les Etats membres. Le vote d'une résolution est attendue jeudi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque à la bombe meurtrière devant une mosquée à Kaboul

Les Européens votent ce samedi dans plusieurs pays avant la grande mobilisation de dimanche

La chute des libéraux : pourquoi le Renew Europe pourrait subir une défaite cuisante aux européennes