DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aventure spatiale réussie pour les trois premiers taïkonautes de la station spatiale chinoise

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Les trois taïkonautes, Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo le jour de leur départ, juin 2021
Les trois taïkonautes, Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo le jour de leur départ, juin 2021   -   Tous droits réservés  GREG BAKER/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Les taïkonautes ont réussi leur mission, activer et rendre opérationnelle la nouvelle station spatiale chinoise encore en cours de construction. C'est à bord de Tianhe, le seul des trois modules de la station à être déjà dans l'espace que les trois taïkonautes, Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo, ont pu œuvrer pendant trois mois. Ils étaient les premiers à l'avoir habité et ils ont effectué deux sorties dans l'espace pendant leur mission.

Et leur rentrée au bercail est réussie. La capsule de retour sur terre s'est posée avec succès dans le désert de Gobi.

L'ambition chinoise de bâtir une station spatiale a été nourrie par le refus américain d'accepter des Chinois dans le programme de l'ISS, la Station spatiale internationale qui rassemble Russes, Américains, Canadiens, Japonais et Européens.

Après cet atterrissage réussi, des véhicules et du personnel spatial se sont précipités pour aider les astronautes, qui "sont en forme", mais "devront rester en quarantaine quelques temps car leur immunité a été affaiblie" par leur séjour dans l'espace a précisé une responsable du programme spatial habité, Huang Weifen.

Nommée en anglais CSS, pour "Chinese Space Station", et en chinois Tiangong ou "Palais céleste", la station, une fois totalement assemblée, sera semblable en taille à l'ex-station soviétique Mir (1986-2001). Elle devrait restée opérationnelle au moins 10 ans.

Shenzhou-12 était la première mission habitée chinoise depuis près de cinq ans et une question de prestige pour le Parti communiste au pouvoir en Chine depuis un siècle.

Sources additionnelles • AP, AFP