DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 dans le monde : les derniers échos de la pandémie

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
A Washington, une exposition illustre les ravages humains de la pandémie
A Washington, une exposition illustre les ravages humains de la pandémie   -   Tous droits réservés  Brynn Anderson/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Angleterre : restrictions allégées pour les voyageurs

Londres assouplit les mesures de restrictions anti-Covid pour les voyageurs. A partir du 4 octobre, les personnes vaccinées n'auront plus besoin d'effectuer un test avant leur départ vers l'Angleterre, à condition qu'elles ne viennent pas de pays à risque figurant sur liste rouge.

Par ailleurs, dès la fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l'arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique "moins coûteux".

A travers ces simplifications, le gouvernement britannique entend restaurer un peu de libertés, tout en donnant un coup de pouce à l'industrie du voyage.

France : 50 millions de primo-vaccinés

De son côté, la France a atteint le cap symbolique des 50 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, soit près de 75 % de la population, alors que 64% affiche un parcours vaccinal complet. Des chiffres qui placent la France dans le peloton de tête européen et mondial de la vaccination, huit mois après les débuts poussifs de la campagne.

Irlande : leader européen de la vaccination ?

L'Irlande, de son côté, se targue d'avoir le plus haut taux de vaccination de toute l'Union européenne. Plus de dix mille jeunes âgés de 12 à 15 ans ont été vaccinés vendredi. Des milliers d'autres devaient l'être au cours du week-end dans les centres de vaccination et les cabinets médicaux.

États-Unis : 660 000 drapeaux blancs

660 000 drapeaux blancs ont été plantés devant le National Mall à Washington. Ils symbolisent les vies fauchées par le Covid-19. Intitulée, "In America, Remember", l'exposition permet de prendre conscience de l'ampleur des ravages d'une pandémie, qui fait encore chaque jour près de 2 000 morts en moyenne dans le pays.